Communauté Catholique Francophone de Bonn - Cologne
Rolandstrasse, 2 – 53 179 Bonn
Tél/fax : 0228 / 36 25 87
Email : ComCathFB@t-online.de
Vous trouverez sur ce site toutes les informations concernant la communauté francophone de Bonn et de Cologne.
La messe dominicale est à 11H à Bonn à l'église Saint Andreas et à 17H à Cologne à l'église Sankt Ursula.
 
 
 

Warning: fread(): Length parameter must be greater than 0 in /homepages/18/d27866600/htdocs/subs/wildarea/dvBAYs/rel/muttersprachlichegottesdienste/ccfbk/mobile.php on line 274

Warning: fread(): Length parameter must be greater than 0 in /homepages/18/d27866600/htdocs/subs/wildarea/dvBAYs/rel/muttersprachlichegottesdienste/ccfbk/mobile.php on line 274

Warning: fread(): Length parameter must be greater than 0 in /homepages/18/d27866600/htdocs/subs/wildarea/dvBAYs/rel/muttersprachlichegottesdienste/ccfbk/mobile.php on line 274

Warning: fread(): Length parameter must be greater than 0 in /homepages/18/d27866600/htdocs/subs/wildarea/dvBAYs/rel/muttersprachlichegottesdienste/ccfbk/mobile.php on line 274

Warning: fread(): Length parameter must be greater than 0 in /homepages/18/d27866600/htdocs/subs/wildarea/dvBAYs/rel/muttersprachlichegottesdienste/ccfbk/mobile.php on line 274
iconBienvenue
icon Feuille de messe dominicale ou festive
iconEnfants
iconSacrements
iconChapelet
icon Messes et Informations pratiques
iconChorale
iconGroupe Foi-Aventure
iconGroupes
icon
icon
icon
icon
icon
icon
icon
 

 

Rolandstrasse 2  -  53 179 Bonn

  Tél. : 0228/36 25 87 Fax: 0228/18032614 

        E-Mail : info@ccfbk.de 

Site Blog: http://ccfbk.de

Communauté Catholique Francophone de Bonn / Cologne 

Permanence:

Lundi 15h-18h; Mardi, jeudi, vendredi  9h - 12h 

Aumônier :

P. Jean-Paul Cyimana  É 0228 / 93298106

Portable:  0178-9353003 E-Mail: jeanpaulcyimana@yahoo.com

 


 

13 janvier 2019

Messe du Baptême du Seigneur (C)

« Toi, tu es mon Fils bien-aimé ; en toi je trouve ma joie. »

*****************************************************

 

Entrée : Le Fils de Dieu, le Bien-Aimé

1. Le Fils de Dieu, le Bien-Aimé s’est fait semblable aux hommes ;

    Toute Justice est accomplie par sa venue au monde.

R/ Voici mon Fils, écoutez-le : sur Lui repose mon Esprit,

    En Lui demeure mon amour.

2. Celui qui n’a jamais péché vient vers Jean le Baptiste ;
    L’Agneau nous montre le chemin vers la Vie véritable.  R/

3. Il ouvre aux hommes ce chemin de sa miséricorde ;
    Naître de l’eau et de l’Esprit pour goûter le Royaume.  R/

 

Aspersion: Asperges me

Asperges me, Domine, hyssopo, Et mundabor:

Lavabis me, Et super nivem dealbabor.

Miserere mei, Deus, secundum magnam misericordiam tuam.

Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto.

Sicut erat in principio,et nunc, et semper,

et in saecula saeculorum. Amen.

 

Gloria : R/ Gloria in excelsis Deo ! (bis)

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint,

  toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit

  dans la gloire de Dieu le Père. 

  AMEN.

 

1e lecture : livre d’Isaïe (40,1-5. 9-11) :

« La gloire du Seigneur se révèlera, et tout être de chair verra. »

 

Psaume 103 : Bénis le Seigneur, ô mon âme

R/ Bénis le Seigneur, ô mon âme ; Seigneur mon Dieu, tu es si grand !

 


1. Revêtu de magnificence,

    tu as pour manteau la lumière !

    Comme une tenture, tu déploies les cieux,

    tu élèves dans leurs eaux tes demeures.  R/

2. Des nuées, tu te fais un char,

    tu t’avances sur les ailes du vent ;

    tu prends les vents pour messagers,

    pour serviteurs, les flammes des éclairs.  R/

 3. Tous, ils comptent sur toi

    pour recevoir leur nourriture au temps voulu.

    Tu donnes : eux, ils ramassent ;

    tu ouvres la main : ils sont comblés.  R/

4. Tu caches ton visage : ils s’épouvantent ;
    tu reprends leur souffle, ils expirent +
    et retournent à leur poussière.
    Tu envoies ton souffle : ils sont créés ;
    tu renouvelles la face de la terre.


 

2e lecture : Lettre de saint Paul à Tite (2, 11-14 ; 3, 4-7) :

« Par le bain du baptême, Dieu nous a fait renaître et nous a renouvelé dans l’Esprit Saint. »

 

Évangile : selon saint Luc (3, 15-16.21-22) :

« Comme Jésus priait, après avoir été baptisé, le ciel s’ouvrit. »

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

 Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

AMEN.

 

Prière universelle :

R/ Seigneur, écoute-nous ; Seigneur, exauce-nous.

 

Sanctus :

 

Communion : Orgue

 

Action de grâce : L’Esprit de Dieu repose sur moi

R/ L'Esprit de Dieu repose sur moi, l'Esprit de Dieu m'a consacré,

    L'Esprit de Dieu m'a envoyé proclamer la paix, la joie.

1. L'Esprit de Dieu m'a choisi

    pour étendre le règne du Christ parmi les nations,

    pour proclamer la Bonne Nouvelle à ses pauvres,

    j'exulte de joie en Dieu mon Sauveur.

2. L'Esprit de Dieu m'a choisi

    pour étendre le règne du Christ parmi les nations,

    pour accueillir le Pauvre qui pleure et qui peine,

    j'exulte de joie en Dieu mon Sauveur.

 

Sortie : Par la musique et par nos voix

1. Louange à Dieu, Très-Haut, Seigneur, Pour la beauté de ses exploits !
    Par la musique et par nos voix, Louange à Lui, dans les hauteurs !

2. Louange à Lui, puissance, honneur, Pour les actions de son amour !
    Au son du cor et du tambour, Louange à Lui pour sa grandeur !

3. Tout vient de lui, tout est pour lui : Harpes, cithares, louez-le.
    Cordes et flûtes, chantez-le : Que tout vivant le glorifie.


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Le baptême du Seigneur

Un Dieu qui se fait baptiser à la suite d’hommes confessant leurs péchés, on n’avait jamais vu cela ! Les premiers chrétiens ont d’ailleurs eu du mal à interpréter le sens du baptême de Jésus ; et les païens ne se privaient pas de souligner l’aspect contradictoire de cet épisode : si Jésus de Nazareth est Dieu ou fils de Dieu, qu’a-t-il besoin de se faire baptiser ? Serait-il donc pécheur comme les autres ? Mais alors nous sauve-t-il vraiment ?

La scène du baptême du Seigneur est surprenante. Le premier qui a été surpris, c’est Jean le Baptiste. Jean est sidéré, saisi d’effroi : il a annoncé celui qui était plus fort que lui, celui qui baptise dans l’Esprit Saint et qui juge le monde ; et voilà que les rôles sont inversés. Jésus ne vient pas pour baptiser Jean mais pour être baptisé par lui. La surprise est telle que Jean refuse : il « s’oppose énergiquement » à Jésus, dit le texte original. Même Jean, dont la mission, le but de la vie, est de préparer la venue du Messie, ne comprend pas ce dernier et rejette sa manière de s’y prendre.

Jésus est descendu plus bas, plus profond que nos prévisions. C’est bien tout le sens de son baptême qui annonce la descente de Jésus au fond de la mort et des enfers : il est descendu si bas que nul ne peut descendre plus bas et c’est pourquoi en remontant vers le Père au jour de la Résurrection, il emporte avec lui toutes nos détresses et souffrances humaines. Les Pères de l’Eglise ont vu, en effet, dans la descente de Jésus dans l’eau du Jourdain, le symbole de sa plongée dans la mort. Le Christ est descendu jusqu’au fond de notre humanité, dans notre péché, pour nous en sauver. Il l’a fait gratuitement, sans nécessité de sa part. Le baptême de Jésus est l’anticipation de sa pâque et de notre salut. Voilà ce qui était difficile à comprendre pour Jean : Dieu sauve en s’abaissant.

 

CALENDRIER DE LA SEMAINE

 

Annonces :

Jeudi 17.01.2019 :           09h30        Messe et adoration à l’aumônerie

Samedi 19.01.2019 :        17h00        Répétition de la chorale

 

À noter :

Aujourd’hui, à la sortie de la messe : Galette des Rois dans la salle paroissiale de St. Andreas.

 

 

 

06 janvier 2019

Messe de l’Épiphanie du Seigneur (C)

« Nous avons vu son étoile à l’orient

et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »

***********************************************

 

Entrée : À pleine voix chantons pour Dieu

1. A pleine voix chantons pour Dieu
    Nos chants de joie, nos chants de fête ! 
(bis)
    Dieu est présent dans un enfant :
    Sa gloire habite notre terre !
    A pleine voix chantons pour Dieu
    Nos chants de joie, nos chants de fête !
2.
Rien ne pourra nous séparer
    De l´amitié que Dieu nous porte ! 
(bis)
    Par Jésus Christ, et dans l´Esprit,
    Cette assurance est la plus forte.
    Rien ne pourra nous séparer
    De l´amitié que Dieu nous porte !

3. Pour annoncer les temps nouveaux,

    Prenons le temps de sa tendresse !  (bis) 

    Vienne le jour de son retour :

    Que tous les hommes le connaissent !

    Pour annoncer les temps nouveaux,

    Prenons le temps de sa tendresse !

 

Gloria :  R/ Gloria in excelsis Deo ! (bis) 

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint,

  toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit

  dans la gloire de Dieu le Père. AMEN.  R/

 

1ère lecture : livre d’Isaïe (60, 1-6) : « La gloire du Seigneur s’est levée sur toi. » 

 

Psaume 71 : R/ Toutes les nations, Seigneur, se prosterneront devant toi. 

 

1. Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
    à ce fils de roi ta justice.

Qu’il gouverne ton peuple avec justice,
qu’il fasse droit aux malheureux !  R/

2. En ces jours-là, fleurira la justice,
    grande paix jusqu’à la fin des lunes !

Qu’il domine de la mer à la mer,
et du Fleuve jusqu’au bout de la terre !  R/

3. Les rois de Tarsis et des Îles apporteront des présents.
    Les rois de Saba et de Seba feront leur offrande.

Tous les rois se prosterneront devant lui,
tous les pays le serviront.  R/

4. Il délivrera le pauvre qui appelle
    et le malheureux sans recours.

Il aura souci du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.  R/

 

2è lecture : lettre de St. Paul aux Éphésiens (3, 2-3a. 5-6) :

« Toutes les nations sont associées au même héritage, au partage de la même promesse. » 

 

Alléluia :  Alléluia, Lumière des Nations, Alléluia, Alléluia !

                 Alléluia, Jésus nous t’acclamons, Alléluia, Alléluia !

 

Évangile : selon saint Matthieu (2, 1-12) :

Nous sommes venus d’Orient adorer le roi.

 

Profession de foi : Symbole de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu,

le Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre,

de l'univers visible et invisible.

 

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, née de la Lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé, de même nature que le Père,
et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel;
par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie,
et S'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures,
et Il monta au ciel; Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts;
et son règne n'aura pas de fin. 

 

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie;
Il procède du Père et du Fils;
avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire;
Il a parlé par les prophètes. 

 

Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême, pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir. AMEN.

 

Prière universelle :

R/ Lumière pour les hommes, Seigneur, éclaire-nous !

 

Communion :

 

Action de grâce : Une lumière s’est levée

1. Une Lumière s’est levée, Alléluia, Alléluia !

    Illuminant ceux qui marchaient dans les ténèbres de la mort.

    Le Verbe s’est manifesté,

    Nous avons vu sa Gloire, Alléluia, Alléluia ! 

2. Jésus Lumière des nations, Alléluia, Alléluia !

    A resplendi dans notre nuit, sur nous rayonne son Amour.

    Il fait connaître son Salut

    Jusqu’aux lointains du monde, Alléluia, Alléluia !

 

Sortie : Peuples, criez de joie / Jauchzet, ihr Himmel, frohlocket, ihr Engel 

1. Peuples, criez de joie et bondissez d’allégresse :

    Le Père envoie son Fils manifester sa tendresse ;

    Ouvrons les yeux : Il est l’Image de Dieu

    Pour que chacun le connaisse.

2. Jauchzet, ihr Himmel, frohlocket, ihr Engel, in Chören, 
    singet dem Herren, dem Heiland der Menschen, zu Ehren! 
    Sehet doch da: Gott will so freundlich und nah zu den Verlornen sich kehren.


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Fête de l’Épiphanie du Seigneur

Noël et l’Epiphanie, ces deux fêtes solennelles de l’Eglise, sont les deux versants d’une seule et même fête, au fond, la fête de la naissance du Sauveur et de sa manifestation dans l’humanité. Noël dont seuls des juifs, les bergers de Bethléem, furent témoins, et l’Épiphanie dont furent témoins les mages, venus d’Orient, mages qui représentent les païens. Si à Noël, la Nativité du Seigneur, la venue au monde du Sauveur, a pour seuls témoins les bergers, des marginaux de la société d’alors (Luc 2, 17), l’Épiphanie est la fête de l’apparition, de la manifestation du Sauveur aux yeux du monde, des nations, des païens.

L’Evangile de ce dimanche nous parle des Mages qui suivent une étoile: «Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui.» Ce n'est pas normal de suivre une étoile et de se mettre en route à la recherche de la manifestation de Dieu. Ils se sont révélés capables de lire les signes. Ils représentent bien tous ceux qui, au plus profond d'eux-mêmes, sentent l'attraction de l'absolu : le désir de la profondeur, l'attraction du beau, la recherche de l'amour, le désir de la justice et de la fraternité. Il s'agit de sentiments qui peuvent être des signes de la soif et de la recherche de Dieu.

Il arrive souvent dans nos vies qu’un «signe» nous est donné, un signe qui nous provoque et nous interroge. Ce n’est pas nécessairement une étoile, mais peut-être une personne rencontrée; un livre qui nous tombe sous la main; un film qui nous traverse l’esprit et le cœur, un événement inattendu : une maladie grave, un enfant qui naît, une perte d’emploi, un nouveau travail ou une nouvelle responsabilité, etc.

En cette fête de l’Épiphanie, profitons de ces «signes» pour devenir, nous aussi, des chercheurs de Dieu.

 

CALENDRIER DE LA SEMAINE

 

Annonces :

Jeudi 10.01.2019 :                   10h30        24heures d'adoration eucharistique à St. Andreas

Samedi 12.01.2019 :                 09h30           Préparation à la Première Communion

                                                  17h00           Répétition de la chorale

 

À noter :

Le dimanche 13 janvier 2019 après la messe : Galette des Rois dans la salle paroissiale de St. Andreas.

 

 

 

30 décembre 2018

Messe de la Sainte Famille (C)

« Il me faut être chez mon Père. »

******************************

 

Entrée : A pleine voix chantons pour Dieu

Vendredi 11.01.2019:       09h30       Messe à St. Andreas


1. A pleine voix chantons pour Dieu
    Nos chants de joie, nos chants de fête !  (bis)
    Dieu est présent dans un enfant :
    Sa gloire habite notre terre !
    A pleine voix chantons pour Dieu
    Nos chants de joie, nos chants de fête !
2.
Rien ne pourra nous séparer
    De l´amitié que Dieu nous porte !  (bis)
    Par Jésus Christ, et dans l´Esprit,
    Cette assurance est la plus forte.
    Rien ne pourra nous séparer
    De l´amitié que Dieu nous porte !

3. Pour annoncer les temps nouveaux,

    Prenons le temps de sa tendresse !  (bis)

    Vienne le jour de son retour :

    Que tous les hommes le connaissent !

    Pour annoncer les temps nouveaux,

    Prenons le temps de sa tendresse !

 Gloria : 

  R/ Gloria in excelsis Deo ! (bis) 

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint,

  toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit

  dans la gloire de Dieu le Père.

  AMEN.  R/

 

1e lecture : du premier livre de Samuel (1, 20-22. 24-28) :

« Samuel demeura à la disposition du Seigneur tous les jours de sa vie. »

 

Psaume 83 :

R/ Heureux les habitants de ta maison, Seigneur !  

 

2e lecture : de la première lettre de saint Jean (3, 1-2. 21-24) :

Nous sommes appelés enfants de Dieu -et nous le sommes. » 

 

Évangile : selon saint Luc (2, 41-52) :

Les parents de Jésus le trouvèrent au milieu des docteurs de la Loi. »

 

Profession de foi : Symbole de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu,
le Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre,
de l'univers visible et invisible.

 

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, née de la Lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé, de même nature que le Père,
et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel;
par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie,
et S'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures,
et Il monta au ciel; Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts;
et son règne n'aura pas de fin. 

 

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie;
Il procède du Père et du Fils;
avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire;
Il a parlé par les prophètes. 

 

Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême, pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

AMEN.

 

Prière universelle :

R/ Exauce-nous, Seigneur de gloire. 

 

Sanctus : Saint le Seigneur de l’univers 

1. Saint le Seigneur de l’univers ! (3 x) 

    Hosanna ! Louange à toi ! 

2. Qu’il soit béni Celui qui vient,

    Lui l’envoyé du Dieu très Saint !

    Que ciel et terre à pleine voix

    Chantent sans fin : Hosanna !

 

Communion : Dans une étable obscure

1. Dans une étable obscure, Sous le ciel étoilé !
   
Et d'une Vierge pure, Un doux Sauveur est né.
    Le Seigneur Jésus-Christ Est né dans une crèche,
    Quand a sonné minuit.

2. Es ist ein' Ros' entsprungen, aus einer Wurzel zart.
   
Wie uns die Alten sungen, von Jesse kam die Art,
    Und hat ein Blüm'lein 'bracht; mitten im kalten Winter,
    wohl zu der halben Nacht.

3. Plein d'une foi profonde, Le monde est à genoux !
   
Ô Maître, ô Roi du monde, Étends les mains sur nous !
    Ô Jésus tout petit ! Le monde entier t'acclame,
    Dans l'adorable nuit.

 

Sortie : Brillante étoile

1. Brillante étoile en notre nuit Qui nous promet le jour béni
    Où Dieu paraît sur terre. Voici l'enfant qui nous est né ;
    Le Fils de Dieu nous est donné, Image de son Père.
R/ Seigneur, Sauveur, Ta lumière sur la terre nous éclaire.
    Qu'elle nous conduise au Père.

2. Tu nous cherchais comme un berger, Car tu voulais nous rassembler
    Aux sources d'allégresse. Par ton amour, tu fus plus fort
    Que la misère et que la mort Qui nous guettaient sans cesse.  R/


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

La Sainte Famille 

La famille est une réalité complexe. Il existe toutes sortes de familles : familles nucléaires traditionnelles, familles monoparentales, familles reconstituées, etc.

Quelle que soit notre situation familiale, la fête d’aujourd’hui nous fournit l’occasion de faire un petit examen sur la vie d’amour et de foi de nos diverses familles. Et elle nous invite à injecter toutes les vitamines nécessaires pour que ces deux grandes valeurs se développent dans nos milieux familiaux.

L’Evangile d’aujourd’hui nous rappelle d’abord que la vie d’amour et de foi est basée sur la tradition et sur les valeurs humaines.

La maison de Nazareth a été pour Jésus son centre d’apprentissage : « il grandissait en sagesse et en grâce ».  Jésus a appris de ses parents les valeurs traditionnelles et, toute sa vie, il est resté « le fils du charpentier ». Les évangiles nous le rappellent continuellement. Il grandissait entouré d’amour et de tendresse. Marie et Joseph, protecteurs et éducateurs de l’enfant, avaient une relation positive avec Dieu et avec les autres.

Jésus doit à sa famille la foi, la prière, la justice, l’honnêteté, la sérénité, le respect des autres, la sincérité, le civisme, l’esprit de service et la joie de vivre. Il a appris à reconnaître l’importance des traditions et des valeurs humaines !

« Chaque année », nous dit le texte, « les parents de Jésus allaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. » En soulignant ce « chaque année », Luc nous suggère la fidélité religieuse de Marie et Joseph. Jésus a grandi dans la spiritualité de la nation juive. Trois pèlerinages annuellement, chaque fois près de 155 km à pied, de Nazareth à Jérusalem.

La vraie famille est un point de départ, une conquête qui se fait au jour le jour. La famille chrétienne est la première école de vie. C’est là que l’on retrouve le fondement de toute éducation civique et religieuse.

Faisons un effort pour que notre maison reste un foyer d’amour, de foi, de pardon et d’apprentissage… afin que, comme Jésus, les enfants et les petits enfants croissent en sagesse et en grâce devant Dieu et devant les hommes.

Jésus grandissait en sagesse, en taille et en grâce sous le regard de Dieu et des hommes.

 

CALENDRIER DE LA SEMAINE

 

Annonces :

Samedi 29.12.2018 :     17h00        Répétition de la chorale

 

 

23 décembre 2018

Messe du 4e dimanche de l’Avent (C)

« Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. »

*************************************************************

 

Entrée : Venez, divin Messie

R/ Venez, divin Messie, nous rendre espoir et nous sauver !

    Vous êtes notre vie ! Venez, venez, venez !

1. Ô Fils de Dieu, ne tardez pas ; 

    Par votre Corps donnez la joie à notre monde en désarroi.

    Redites-nous encore de quel amour vous nous aimez ;

    Tant d’hommes vous ignorent ! Venez, venez, venez !  R/

2. Nous attendons l’Emmanuel,

    Le Fils béni de l’Eternel qui doit venir du haut du ciel.

    Entrouvre-toi, ô terre, où notre Dieu doit s’incarner.

    Hâtez ce grand mystère ! Venez, venez, venez !  R/

3. Quand vous viendrez au dernier jour
    Juger le monde sur l'amour, que nous veillons pour ce retour !
    Que votre main nous prenne dans le Royaume des sauvés !
    Que meure enfin la haine ! Venez, venez, venez !
 

 

Kyrie : Aklunon kunublaou miton (Bénin) 

1. et 3. Aklunon kunublaou miton, (Femmes)

Ku-u-u-u nublaou miton.  -Tous  (bis) 

2. Kristu ku-unublaou miton, (femmes)

Kri-i-i-istu (bis) kunubalaou miton.  (bis) 

 

1ère lecture : Lecture du livre de Michée (5, 1-4a) : 

« De toi sortira celui qui doit gouverner Israël. » 

 

Psaume 79 :

R/ Fais-nous revenir à Toi, Seigneur ! Que ton Peuple en toi retrouve sa joie !

    Manifeste-nous ton Salut !

2e lecture : Lecture de la lettre de saint Paul aux Hébreux (10, 5-10) :

« Me voici, je suis venu pour faire ta volonté. »

 

Alléluia :

Alléluia ! Amen ! (bis) Amen, Amen, Amen, Alléluia ! } (bis)

 

Évangile : selon saint Luc (1, 39-45) :

« D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » 

 

Profession de foi : Symbole des Apôtres

 

Prière universelle :

R/ Viens, Emmanuel, viens, viens nous sauver ! 

 

Offertoire : Tambours et trompettes

R/ Tambours et trompettes retentissent quand nous venons à toi,

    Te présenter les fruits de tous nos travaux, ô Seigneur ! (bis)

1. Qu’avons-nous apporté ? (femmes)

    Les fruits de nos champs (tous)                                          (bis) 

    Nos salaires, les biens de nos eaux.

    Seigneur, daigne les accepter et les bénir.  R/

2. Seigneur, nous n’avons rien à t’offrir en ce jour,

    Mais que ce peu que nous t’offrons soit exaucé.  R/                (bis) 

 

Sanctus :

R/ Dieu Saint, Dieu fort, Dieu immortel, béni soit ton nom !
1. Ciel et terre sont remplis de ta gloire !  R/

2. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !  R/

 

Anamnèse :

Christ est venu, Christ est né, Christ a souffert,

Christ est mort, Christ est ressuscité, Christ est vivant,

Christ reviendra, Christ est là. Christ reviendra, Christ est là.

 

Agneau de Dieu : Ntama w’Imana 

-          Ntama, Ntama w’Imana. Ntama, Ntama w’Imana.

Wowe ukiza ibyaha, wowe ukiza ibyaha by’abantu,

tugirire imbabazi.

-          Ntama, Ntama w’Imana. Ntama, Ntama w’Imana.

Wowe ukiza ibyaha, wowe ukiza ibyaha by’abantu,

tugirire imbabazi.

-          Ntama w’Imana, wowe ukiza ibyaha by’abantu,

Yezu uduhe amahoro.

 

Communion : Tu fais ta demeure en nous

R/ Tu es là présent, livré pour nous.
    Toi le tout petit, le serviteur.
    Toi, le Tout Puissant, humblement tu t'abaisses.
    Tu fais ta demeure en nous, Seigneur.

1. Le pain que nous mangeons, le vin que nous buvons,
    C'est ton corps et ton sang,
    Tu nous livres ta vie, tu nous ouvres ton cœur,
    Tu fais ta demeure en nous Seigneur.
  R/ 

2. Par le don de ta vie, tu désires aujourd'hui  

    Reposer en nos cœurs,
    Brûlé de charité, assoiffé d'être aimé,
    Tu fais ta demeure en nous Seigneur.
  R/ 

3. Unis à ton amour, tu nous veux pour toujours  

    Ostensoirs du Sauveur,
    En notre humanité, tu rejoins l'égaré,
    Tu fais ta demeure en nous Seigneur.
  R/

 

Action de grâce : Ave Maria (Salomé – Côte d'Ivoire) 

R/ Ave Maria! Ave Maria!

    Ave, Ave, Ave Maria! (bis) 

1. Marie, tendresse des pauvres; Marie, sagesse des faibles;

    Marie,  notre Mère.  R/

2. Marie, lumière féconde; Marie, prière du monde;

    Marie, notre Force.  R/

3. Marie, promesse pour l'homme; Marie, fontaine d'eau vive;

    Marie, notre Source.  R/

4. Marie, présence d'un peuple; Marie, visage d'Église;

    Marie, notre Reine.  R/

 

Sortie : Seigneur, venez, la terre est prête pour vous accueillir

1. Seigneur, venez la terre est prête pour vous accueillir.
    Seigneur, venez, sur nos sillons le grain peut mûrir.
    Car toute chair attend le Verbe de Dieu.
    Qu’à notre désir enfin se rouvrent les cieux !
    Mon Dieu, que votre règne arrive !
2. Seigneur, venez, le pain nous manque

    Et nos âmes ont faim.
    Seigneur, venez, la table est mise pour le festin.
    Que votre corps nous soit la force du jour,
    Que votre présence en nous ravive l’amour !
    Mon Dieu, que votre règne arrive !
3. Seigneur, venez, le froid nous mord et la nuit est sans fin.
    Seigneur, venez, nos yeux espèrent votre matin,
    Que votre paix se lève sur nos douleurs.
    Qu’au feu de l’esprit renaisse un monde qui meurt !
    Mon Dieu, que votre règne arrive !

 


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles du Seigneur

Dans l’Evangile de ce dimanche, Saint Luc met en parallèle deux annonces de naissance : celle de Jean Baptiste à Jérusalem et celle de Jésus à Nazareth ; la première dans le Temple prestigieux, la deuxième dans une bourgade perdue ; l'une à un prêtre qui n'y croit pas, l'autre à une jeune fille qui ouvre tout son être à Dieu et à la vie…

La phrase que la jeune fille de Nazareth prononce est l'une des plus belles qu'un être humain puisse adresser à Dieu. Pleine de gentillesse, elle invite le Seigneur, s'il le désire, à entrer au cœur de sa vie et à laisser naître en elle le mystère qu'il vient de lui proposer par son messager. « Si tu le désires, alors, que ton projet prenne naissance en moi, qu'il vive entièrement et qu'il habite au cœur de mon être. » Marie laisse avec simplicité passer par elle l'œuvre étonnante de Dieu.

Il est difficile de trouver plus beau modèle de l'Avent. Car l'ange de Dieu est envoyé à chacun de nous pour être le messager de la naissance de Dieu en tout homme. « Dieu engendre à tout moment son Fils en toi  », écrivait le poète mystique allemand Angelus Silesius. Chacun est appelé à recevoir en soi le germe de la vie divine, à devenir l'auberge de Dieu, la maison où la Parole divine prend chair.

Chacun peut être recouvert par la nuée de la Shekinah, de la Présence divine biblique, dans le sanctuaire de son cœur. Demandons à Marie de nous obtenir un peu de sa simplicité. Il suffit de dire vraiment « oui » pour que notre désert fleurisse et que notre stérilité devienne féconde.

 

CALENDRIER DE LA SEMAINE

 

Annonces :

Lundi 24.12.2018 :         22h00        Messe de la Nuit de Noël à St. Andreas

Mardi 25.12.2018 :        11h00        Messe du Jour de Noël à St. Andreas

Vendredi 28.12.2018 :   18h00        Chapelet médité et adoration à l’aumônerie

Samedi 29.12.2018 :     17h00        Répétition de la chorale

 

À noter :

Du Jeudi 27 décembre 2018 au mardi 1er janvier 2019 : Pas de permanence à l’aumônerie ! 

 

 

 

16 décembre 2018

Messe du 3e dimanche de l’Avent (C)

« Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. »

****************************************************

 

Entrée : Joie au ciel

1. Joie au ciel ! Exulte la terre ! 

    Montagnes et collines chantent de joie devant lui,

    Et tous les arbres des forêts l’applaudiront.

R/ Car le Seigneur viendra et mes lèvres chanteront :

    Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur !

2. Joie au ciel ! Exulte la terre !

    Fais luire ton amour sur nous, ô Seigneur, notre Dieu.

    De notre terre germera l’Emmanuel.  R/

3. Joie au ciel ! Exulte la terre !

    Fidèle à sa promesse, notre Seigneur reviendra

    Avec puissance et majesté, Alléluia !  R/

 

Kyrie, Sanctus et Agnus Dei : Messe de saint Jean-Baptiste

 

1e lecture : livre de Sophonie (3, 14-18) :

« Fille de Sion, réjouis-toi, car le Seigneur est en toi. »

 

Cantique d’Isaïe (Is 12) :

R/ Exulte de joie, fille de Sion ! Il est grand au milieu de toi, Le Saint d’Israël !

 

1. Voici le Dieu qui me sauve :
    J’ai confiance, plus de crainte pour moi.
    Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;
    Il s’est fait mon salut.  R/

2. Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom,
    Annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! »
    Redites-le : « Sublime est son Nom ! »,

    Chantez, jouez pour le Seigneur !  R/

3. Il a fait la merveille connue de toute la terre :
    Jubilez, criez de joie, habitants de Sion,
    Car il est grand au milieu de toi,

    Le Saint d’Israël !  R/

 

2e lecture : de la lettre de saint Paul aux Philippiens (4, 4-7) :

« Soyez dans la joie : le Seigneur est proche. » 

 

Évangile : selon saint Luc (3, 10-18) :

« Que devons-nous faire ? ». 

 

Acclamation : Ecce Dominus veniet 

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle. AMEN.

Prière universelle :

R/ Réveille ta puissance, Seigneur, viens nous sauver. 

 

 

 

 

Communion : Orgue 

 

Action de grâce : Vienne la rosée

 

Sortie : Venez, divin Messie

R/ Venez, divin Messie, nous rendre espoir et nous sauver !

    Vous êtes notre vie ! Venez, venez, venez !

1. Ô Fils de Dieu, ne tardez pas ; 

    Par votre Corps donnez la joie à notre monde en désarroi.

    Redites-nous encore de quel amour vous nous aimez ;

    Tant d’hommes vous ignorent ! Venez, venez, venez !  R/

2. Nous attendons l’Emmanuel,

    Le Fils béni de l’Eternel qui doit venir du haut du ciel.

    Entrouvre-toi, ô terre, où notre Dieu doit s’incarner.

    Hâtez ce grand mystère ! Venez, venez, venez !  R/


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Gaudete : Le dimanche de la joie 

« Jubilez, criez de joie ! » C’est un commandement que nous recevons aujourd’hui, le commandement de la joie. Ce commandement revient dans chacune des lectures de ce jour : « Pousse des cris de joie… Éclate en ovations… Réjouis-toi… Bondis de joie… » nous dit le prophète Sophonie (1ère lecture) qui nous invite à faire avec Dieu un tour de danse ! « Soyez dans la joie. Que votre sérénité soit connue de tous. Le Seigneur est proche », ajoute Saint Paul (2ème lecture).

Dans l’Evangile, Jean Baptiste qui annonce au peuple « la Bonne Nouvelle », à travers ses exhortations, il nous montre le chemin de la véritable joie. Il répond à la question des uns et des autres : « Que devons-nous faire ? » Les belles intentions et les belles paroles, ça ne suffit pas. Ce qui est premier, c’est de « faire », c’est d’agir selon les convictions de la foi.

Alors, « que devons-nous faire ? » Voilà une question de la plus haute importance que les gens posaient à Jean Baptiste au bord du Jourdain. Cette question, nous la retrouvons à plusieurs endroits dans le Nouveau Testament : Un jour, Jésus a dit : « ce ne sont pas ceux qui disent Seigneur, Seigneur, qui entreront dans le Royaume des cieux, mais ceux qui font la volonté de mon Père. » Après la Pentecôte, les foules poseront la même question à Pierre : « Que devons-nous faire ? » C’est une manière de rappeler que la foi doit être agissante.

Jean Baptiste nous rappelle aujourd’hui que la seule réponse valable à cette question c’est le partage. Nous ne pourrons être dans la joie du Christ qu’en la donnant aux autres, en particulier à celles et à ceux qui sont éprouvés par la précarité, la maladie, la solitude. C’est ainsi que nous préparerons le chemin du Seigneur dans notre vie, notre paroisse, et notre monde.

 

CALENDRIER DE LA SEMAINE

 

Annonces :

Jeudi 20.12.2018 :         09h30        Messe et adoration à l’aumônerie

Samedi 22.12.2018 :     17h00        Répétition de la chorale

 

À noter :

Ø  Aujourd’hui, à la sortie de la messe, il est prévu un repas caritatif dans la salle paroissiale de St. Andreas, au profit d’un orphelinat du Rwanda ;

Ø  Lundi 24 décembre 2018 à 22h00 : Messe de la Nuit de Noël à St. Andreas ;

Ø  Mardi 25 décembre 2018 à 11h00 : Messe du Jour de Noël à St. Andreas ;

Ø  Du Jeudi 27 décembre 2018 au mardi 1er janvier 2019 : Pas de permanence à l’aumônerie !

 

 

 

 

 

  

09 décembre 2018

Messe du 2e dimanche de l’Avent (C)

« Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route. »

**********************************************

 

Entrée : Réveille, Seigneur, ta puissance

R/

 

S2.       Celui qu’annonçaient les prophètes et que Jean montra du doigt

            est parmi nous, Dieu se souvient de son peuple.  R/

V1.      Fais-nous voir, Seigneur, ton amour et donne-nous ton salut.  R/

 

Kyrie XI : Orbis factor

 

Sanctus et Agnus Dei : Messe grégorienne de l’Avent

 

1e lecture : livre de Baruc (5, 1-9) : « Dieu va déployer ta splendeur. »

  

Psaume 125 :

R/ Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous :

    nous étions en grande fête !

 

1. Quand le Seigneur ramena les captifs à Sion,

    Nous étions com(me) en rêve !

Alors notre bouche était pleine de rires,

Nous poussions des cris de joie.  R/

2. Alors on se disait parmi les nations :

    « Quelles merveilles fait pour eux le Seigneur ! »

Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous :

Nous étions en grande fête !  R/

3. Ramène, Seigneur, nos captifs,

    comme les torrents au désert !

Qui me dans les larmes,

moissonne dans la joie.  R/

 

2e lecture : de la lettre de saint Paul aux Philippiens (1, 4-6. 8-11) :

« Dans la droiture, marchez sans trébucher vers le jour du Christ. » 

 

Alléluia :   Alléluia ! Alléluia ! (bis) Devant le Seigneur, une voix proclame :

                 Alléluia ! Alléluia ! (bis) 

                 « Dans le désert, préparez le chemin. » Alléluia ! Alléluia ! (bis) 

 

Évangile : selon saint Luc (3, 1-6) : « Tout être vivant verra le salut de Dieu. » 

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli ;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts ;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle. AMEN.

Prière universelle :

R/ Fais paraître ton Jour, et le temps de ta grâce ;

    Fais paraître ton jour : que l’homme soit sauvé ! 

 

Communion : Orgue 

 

Action de grâce : Voici la demeure de Dieu parmi les hommes

R/ Voici la demeure de Dieu parmi les hommes,
    Marie, terre admirable, terre de la promesse,
    Mère de l´Emmanuel.
1. L´ange du Seigneur fut envoyé à Marie,
    Et la Vierge fut éblouie par la lumière.
    Ecoute, Marie, Vierge du Christ :
    Tu concevras et tu enfanteras un fils,
    Tu es le paradis nouveau et la terre promise
    En toi le soleil a établi sa demeure.
2. Le Seigneur t´a regardée dans son amour,
    Reçois la parole que par l´ange il t´envoie ;
    Il vient vers nous, le Dieu véritable,
    Il revêt dans ton sein la chair du premier Adam,
    Engendré par le Père et né dans le temps,
    Dieu et homme, lumière et vie, le créateur du monde.
 

 

Sortie : Alma Redemptoris Mater

 

(Mère bénie du Rédempteur, Porte du ciel, toujours ouverte, Étoile de la Mer :

secourez ce peuple abattu qui fait effort pour se relever.

Vous avez mis au monde – la nature s’en étonne – le Dieu très saint qui vous a créée.

Vierge avant et après, accueillez l’Ave, le salut de l’ange Gabriel, et ayez pitié des pécheurs.) 


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Préparez le chemin du Seigneur 

Jean Baptiste se trouve au cœur de la liturgie des deuxième et troisième dimanches de l’Avent. La semaine prochaine, nous entendrons son message, son appel à la conversion. Ce que nous entendons aujourd’hui, c’est l’appel de Jean Baptiste : « Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées ; les passages tortueux deviendront droits, les chemins rocailleux seront aplanis… »

Ce chemin du Seigneur, nous avons à le préparer dans notre vie, notre paroisse, notre monde. Et pour y parvenir, un grand déblayage s’impose. Sur les chantiers, on utilise un bulldozer. Notre bulldozer à nous, c’est la prière. C’est elle qui nous ouvre à Dieu et aux autres.

Une route, ça se construit aussi avec des tunnels et des ponts. Hâtons-nous de raser les montagnes de notre orgueil et de notre vanité. Jetons des ponts vers ceux qui nous entourent. Creusons des tunnels pour rejoindre ceux dont tout nous sépare. Autrement dit, il s’agit de faire œuvre d’unité, de paix et de réconciliation. Il s’agit de tout faire pour nous rapprocher de ceux qui nous entourent.

Une route enfin, ça se goudronne. Par notre amour sans cesse renouvelé, nous allons dérouler le tapis rouge et fleuri pour le Seigneur qui vient à nous pour nous combler de son amour. Il vient à nous par cette Parole de l’Évangile qui est une Bonne nouvelle. Il est présent dans cette Eucharistie qui nous rassemble. Il veut aussi nous rejoindre dans notre vie de tous les jours, tout spécialement à l’approche de Noël. Alors oui, disposons-nous à vraiment l’accueillir avec tout notre amour. C’est à ce prix que « tout être vivant verra le salut de Dieu ».

 

CALENDRIER DE LA SEMAINE

 

Annonces :

Jeudi 13.12.2018 :         09h30        Messe et adoration à l’aumônerie

                                    19h30        Réunion du Conseil pastoral à l’aumônerie

Samedi 15.12.2018 :     09h30        Préparation à la Première Communion

                                    17h00        Répétition de la chorale

 

À noter :

Dimanche 16.12.2018 : À la sortie de la messe, pot et repas dans la salle paroissiale au profit d’un orphelinat du Rwanda.

 

 

 

 

2 Décembre 2018

Messe du 1er dimanche de l’Avent (C)

« Redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption est proche. »

*********************************************************

 

Entrée : Réveille, Seigneur, ta puissance

R/

 S1.       Celui que les pauvres espèrent et qu’attendent les nations,

            notre Sauveur vient avec gloire et puissance.  R/

V1.      Fais-nous voir, Seigneur, ton amour et donne-nous ton salut.  Str. 1

 

Kyrie, Sanctus et Agnus Dei : Messe « Dieu est amour »

 

1e lecture : livre de Jérémie (33, 14-16) :

« Je ferai germer pour David un Germe de justice. » 

 

Psaume 24 :

R/ Voici venir le Roi, le Très-Haut, avec grande puissance,

    pour sauver le Peuple, Alléluia !

 

1. Fais-moi connaître, Seigneur, tes voies,
    mon Dieu, enseigne-moi tes sentiers.

Guide-moi par ta vérité,

apprends-moi que tu es le Dieu de mon salut.  R/

2. Dans sa bonté, le Seigneur fait justice,
    lui qui remet dans la voie les égarés.

Il guide les pauvres avec sagesse,
il enseigne aux humbles sa voie.  R/

3. Tous les chemins du Seigneur sont grâce et vérité
    pour ceux qui gardent les paroles de son alliance.

Le Seigneur garde son secret pour ceux qui le craignent;
il leur révèle son alliance.  R/

 

2e lecture : de la 1ère lettre de saint Paul aux Thessaloniciens (3, 12--4, 2) :

« Que le Seigneur affermisse vos cœurs lors de la venue de notre Seigneur Jésus. »

 

Acclamation :

Alléluia ! Alléluia ! (bis) Montre-nous, Seigneur, ta miséricorde : 

Alléluia ! Alléluia ! (bis) Fais-nous voir le jour de ton salut.

Alléluia ! Alléluia ! (bis) 

 

Évangile : selon saint Luc (21, 25-28. 34-36) :

« Votre rédemption approche. » 

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

AMEN.

 

Prière universelle :

R/ Dans ta miséricorde, Seigneur, écoute-nous.

 

Communion : Toi qui viens pour tout sauver 

1. Toi qui viens pour tout sauver,

    L’Univers périt sans toi ;

    Fais pleuvoir sur lui ta joie,

    Toi qui viens pour tout sauver.

2. Viens offrir encor ton pain
    Et ton vin aux miséreux ;
    Pour qu’ils voient le don de Dieu,
    Viens offrir encor ton pain.

3. Toi qui viens pour tout sauver,

    Fais lever enfin le Jour

    De la paix dans ton amour,

    Toi qui viens pour tout sauver.

 

Sortie : Venez, divin Messie

R/ Venez, divin Messie,

    Nous rendre espoir et nous sauver !

    Vous êtes notre vie ! Venez, venez, venez !

1. Ô Fils de Dieu, ne tardez pas ; 

    Par votre Corps donnez la joie

    À notre monde en désarroi.

    Redites-nous encore

    De quel amour vous nous aimez ;

    Tant d’hommes vous ignorent !

    Venez, venez, venez !  R/

2. Nous attendons l’Emmanuel,

    Le Fils béni de l’Eternel

    Qui doit venir du haut du ciel.

    Entrouvre-toi, ô terre,

    Où notre Dieu doit s’incarner.

    Hâtez ce grand mystère !

    Venez, venez, venez !  R/


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

C’est le temps de l’Avent !

C’est aujourd’hui que nous entrons dans l’Avent, quatre semaines pour se préparer à Noël. Nous commençons une période de quatre semaines de réflexion, de préparation, de conversion ! La période liturgique de l’Avent a deux buts principaux : nous préparer à la fête de Noël et raviver le feu de notre espérance.

Dieu vient à Noël. Il s’invite chez-nous. Lui fermerons-nous la porte comme les gens de Bethléem : « Il n’y a plus de place dans notre auberge » ? Est-ce que la fête de Noël sera seulement une fête mercantile, une fête de grande bouffe, de célébrations multiples ? Y aura-t-il encore de la place pour Dieu dans notre vie ?

Le temps de l’Avent est non seulement un temps de préparation à la fête de Noël, c’est aussi un temps de grande espérance.

L’espérance est un véritable moteur qui nous pousse à l’action et nous incite à faire plein d’activités généreuses. Pendant ce temps de préparation à la fête de Noël, nous sommes  invités à participer à la nouvelle création de Dieu. Ceci devrait être le sens des échanges de cadeaux à Noël, des invitations et des visites que nous faisons pendant le temps des Fêtes : faire plaisir, pardonner, renouer les contacts, venir en aide, créer un monde plus fraternel.

Pour un grand nombre de personnes, le temps des Fêtes, c’est le temps qui souligne de façon pénible leur misère, leur pauvreté, leur isolement. Combien de personnes âgées ne recevront ni visites, ni cadeaux, ni cartes de souhaits ? Combien de familles n’auront pas de paniers de Noël ? Combien d’itinérants passeront ce grand jour de fête comme tous les autres jours de l’année, à chercher dans les poubelles de quoi se nourrir ? Il y a de plus en plus de sans-logis qui vivent dans la rue, de familles monoparentales qui luttent pour joindre les deux bouts, de personnes âgées qui se meurent de solitude, de jeunes et de moins jeunes qui sont victimes de la drogue, de l’alcool, des jeux de hasard. Ces gens ont besoin de notre attention et de notre aide. L’Avent nous invite à ouvrir les yeux et le cœur pour partager notre espérance avec celles et ceux qui en ont le plus besoin.

 

CALENDRIER DE LA SEMAINE

 

Annonces :

Jeudi 06.12.2018 :              10h30          24 heures d’adoration à St. Andreas, avec la

                                                                     possibilité de se confesser vers 18h30

Vendredi 07.12.2018         09h00          Messe en français à St. Andreas

Samedi 08.12.2018 :         15h30          Séance de prière pour le groupe La Colombe

                                                                     à l’aumônerie

                                               17h00          Répétition de la chorale

                                               18h00            Concert de chants de Noël présenté par un collectif

                                                                     de Guadeloupéens et Martiniquais dans la salle

                                                                     paroissiale de St. Andreas. Entrée libre !

 

À noter :

Ø  Dernier rappel : Retrait des Missels des Dimanches 2019 (C) !

Ø  Aujourd’hui, á la sortie de la messe : rendez-vous au cimetière de St. Evergislus pour la commémoration du 1er anniversaire de la mort du Père Dismas.

 

 

 


Permanence 

Raphaël Mutombo se fera une joie de vous accueillir et de vous renseigner, à l'aumônerie Rolandstrasse, 2 – 53179 Bonn:

Lundi 15h - 18h, Jeudi 9h - 12h, Vendredi 9h - 12h

 

Messes

Bonn
Dimanche 11h à St. Andreas
Andreasstrasse Bonn-Rüngsdorf
Autobus 613 et 615
Jeudi 9h à l’aumônerie,
Rolandstrasse, 2 – 53179 Bonn

Cologne
Dimanche 17h Église St. Urban
Ulitzkastrasse 1 – 51063 Köln