Communauté Catholique Francophone de Bonn - Cologne
Rolandstrasse, 2 – 53 179 Bonn
Tél : 0228 / 362 587 – fax: 0228 / 180 326 14
Email : info@ccfbk.de
Vous trouverez sur ce site toutes les informations concernant la communauté francophone de Bonn et de Cologne.
La messe dominicale est Ă  11H Ă  Bonn Ă  l'Ă©glise Saint Andreas et Ă  17H Ă  Cologne Ă  l'Ă©glise Sankt Ursula.

 

Rolandstrasse 2  -  53 179 Bonn

  Tél. : 0228/36 25 87 Fax: 0228/18032614 

        E-Mail : info@ccfbk.de 

Site Blog: http://ccfbk.de

Communauté Catholique Francophone de Bonn / Cologne 

Permanence:

Lundi 15h-18h; Mardi, jeudi, vendredi  9h - 12h 

Aumônier :

P. Jean-Paul Cyimana  É 0228 / 93298106

Portable:  0178-9353003 E-Mail: jeanpaulcyimana@yahoo.com

 

 

 

 

 

 

 

 

11 avril 2021

2e dimanche de Pâques (B)

Dimanche de la Divine Miséricorde

« Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

*************************************

 

Entrée : Chrétiens, chantons le Dieu vainqueur

1. Chrétiens, chantons le Dieu vainqueur !

    Fêtons la Pâque du Seigneur !
    Acclamons-le d’un même cœur : Alléluia !

R/ Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

2. De son tombeau, Jésus surgit.

    Il nous délivre de la nuit,

    Et dans nos cœurs le jour a lui, Alléluia !  R/

3. L'Agneau pascal est immolé ;

    Il est vivant, ressuscité

    Splendeur du monde racheté, Alléluia !  R/

 

Aspersion : Vidi aquam / J’ai vu jaillir du seuil du temple

 

 Gloria :

R/ Gloria, gloria in excelsis Deo ! Gloria, gloria, Alleluia, Alleluia !

   Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit

  dans la gloire de Dieu le Père. 

  AMEN.

 

1e lecture : livre des Actes des Apôtres (4, 32-35) :

« Un seul cœur et une seule âme. »

 

Psaume 117 :

R/ Rendez grâce au Seigneur car il est bon, éternel est son amour !

 

2e lecture : 1e lettre de saint Jean Apôtre (5, 1-6) :

« Tout être qui est né de Dieu est vainqueur du monde. »

 

Alléluia pascal :

Évangile : selon saint Jean (20, 19-31) :

« Huit jours plus tard, Jésus vient. »

Profession de la foi : Symbole de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu,
le Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre,
de l'univers visible et invisible.

 

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, née de la Lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé, de même nature que le Père,
et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel;
par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie,
et S'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures,
et Il monta au ciel; Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts;
et son règne n'aura pas de fin.

 

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie;
Il procède du Père et du Fils;
avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire;
Il a parlé par les prophètes.

 

Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

AMEN.

 

Prière universelle :

R/ Dieu de tendresse, souviens-toi de nous.

 

Sanctus :

R/ Saint, Saint, Saint le Seigneur, Dieu de l’univers !

 

Communion : Orgue

 

Sortie : Le Christ est vivant

1. Le Christ est vivant. Alléluia !

    Il est parmi nous. Alléluia !

    Béni soit son nom dans tout l’univers.

    Alléluia ! Alléluia !

2. C’est lui notre joie. Alléluia !

    C’est lui notre espoir. Alléluia !

    C’est lui notre pain, c’est lui notre vie.

    Alléluia ! Alléluia !


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Jésus vint, et il était là au milieu d’eux

Dans l’Évangile de ce jour, saint Jean nous rapporte une apparition de Jésus le soir du premier jour de la semaine, c’est-à-dire le dimanche de Pâques. Les apôtres sont confinés dans le lieu où ils étaient. Ils se cachent car ils ont peur d’être recherchés et condamnés comme leur Maître. Mais voilà que Jésus les rejoint dans leur enfermement. Jésus ressuscité vint, et il était là au milieu d’eux.

La première parole du Christ après sa résurrection est une parole de paix, une parole qui, comme un refrain, revient régulièrement dans l’Évangile d’aujourd’hui : «la paix soit avec vous». Le premier don du ressuscité, c’est le don de la paix qui chasse la crainte et le doute : «Shalom». Cette paix n’est pas celle du monde, c’est la paix confiée comme un héritage précieux le soir du jeudi saint : «C’est la paix que je vous laisse, c’est ma paix que je vous donne».

La présence du Seigneur provoque la joie. La joie de la résurrection est celle qui vient après la peur, après la souffrance, après le doute. La joie pascale, la joie chrétienne, n’est pas une joie facile, spontanée ; ce n’est pas celle que nous éprouvons quand tout va bien, quand la santé est bonne, quand la jeunesse est là, pleine de vitalité, quand nos entreprises réussissent, quand nos relations amicales et familiales sont agréables. La joie de la résurrection, c’est celle qui vient «après»... après l’angoisse, après la crise ! C’est la joie et la paix qui remontent d’une situation désespérée (la mort d’un crucifié!) et que rien ne pourra faire disparaître : c’est la joie des disciples d’Emmaüs après le découragement de la mort du Christ.

Nous avons tous nos peurs. Peur de Dieu, peur des autres, peur de souffrir, de manquer d’argent, de ne pas être à la hauteur, de vieillir, de mourir. La liste de nos peurs est longue, trop longue, et ces peurs nous empêchent d’être heureux et de connaître la joie. Le Christ nous dit ce matin : «N’ayez pas peur, ayez confiance en moi. J’ai vaincu la pire des peurs : celle de la mort».

A l’heure où un très grand nombre de baptisés ne fréquentent plus les églises, nos rassemblements dominicaux sont importants et nous permettent d’entretenir et vivifier notre foi de croyants ! On ne peut pas vivre sa foi seul : la foi a besoin de se nourrir de la parole de Dieu et de s’alimenter de la foi des autres. Alors qu’ils étaient réunis pour célébrer l’Eucharistie, «Jésus vint, et il était là au milieu d’eux.»

 

CALENDRIER DE LA SEMAINE

 

Annonces :

Jeudi 15.04.2021 :              10h30          24 heures d’adoration eucharistique à St. Andreas,

                                                                     avec la possibilité de se confesser à 18h30

Vendredi 16.04.2021         09h00          Messe à St. Andreas

 

À noter :

Pour les 24 heures d’adoration du jeudi 15 avril 2021, prière de vous inscrire sur la liste Doodle avec le lien ci-après : (http://doodle.com/poll/p6w7dciyzszhmers)

 

S

 

Entrée / Aspersion : Vidi aquam / J’ai vu jaillir du seuil du temple

 

Gloria :

      R/ 

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant. 

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous, 

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous. 

  Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit

  dans la gloire de Dieu le Père. 

  AMEN.

 

Première lecture : du livre des Actes des Apôtres (10, 34a. 37-43)

« Nous avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts. »

 

Psaume 117 :

R/ Ce jour que fit le Seigneur est un jour de joie, Alléluia ! 

 

Deuxième lecture: Lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens (3, 1-4) 

« Recherchez les réalités d’en haut, là où est le Christ. »

 

Séquence : Victimae paschali laudes (chanté en latin) 

AINT JOUR DE PÂQUES - 04 Avril 2021


À la Victime pascale,
chrétiens, offrez le sacrifice de louange.

L’Agneau a racheté les brebis ;
le Christ innocent a réconcilié
l’homme pécheur avec le Père.

La mort et la vie s’affrontèrent
en un duel prodigieux.
Le Maître de la vie mourut ; vivant, il règne.

« Dis-nous, Marie Madeleine,
qu’as-tu vu en chemin ? »

« J’ai vu le sépulcre du Christ vivant,
j’ai vu la gloire du Ressuscité.

J’ai vu les anges ses témoins,
le suaire et les vêtements.

Le Christ, mon espérance, est ressuscité !
Il vous précédera en Galilée. »

Nous le savons : le Christ
est vraiment ressuscité des morts.

Roi victorieux,
prends-nous tous en pitié ! Amen.


 

Évangile: selon saint Jean (20, 1-9) :

« Il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts. »

 

Profession de la foi : Symbole de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu,
le Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre,
de l'univers visible et invisible.

 

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, née de la Lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé, de même nature que le Père,
et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel;
par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie,
et S'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures,
et Il monta au ciel; Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts;
et son règne n'aura pas de fin.

 

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie;
Il procède du Père et du Fils;
avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire;
Il a parlé par les prophètes.

 

Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

AMEN. 

 

Prière universelle:

R/ Ô Christ ressuscité, exauce-nous. 

 

Communion : Voici le Corps et le Sang du Seigneur

R/ Voici le corps et le sang du Seigneur,
    La coupe du Salut et le pain de la Vie.
    Dieu immortel se donne en nourriture
    Pour que nous ayons la Vie éternelle.

1. Au moment de passer vers le Père
    Le Seigneur prit du pain et du vin
    Pour que soit accompli le mystère
    Qui apaise à jamais notre faim.  R/
2. C´est la foi qui nous fait reconnaître,
    Dans ce pain et ce vin consacrés,
    La présence de Dieu notre Maître,
    Le Seigneur Jésus ressuscité.  R/

 

Sortie : Le Christ est vivant

1. Le Christ est vivant. Alléluia !

    Il est parmi nous. Alléluia ! 

    Béni soit son nom dans tout l’univers.

    Alléluia ! Alléluia ! 

2. C’est lui notre joie. Alléluia !

    C’est lui notre espoir. Alléluia ! 

    C’est lui notre pain, c’est lui notre vie.

    Alléluia ! Alléluia !


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Jour de Pâques

Si Pâques n’existait pas, le christianisme n’existerait pas ! En ce jour de Pâques, nous célébrons la plus grande victoire qui existe, la victoire du Christ sur la mort, la victoire de la vie. Chaque année, la fête de Pâques nous offre de commencer une vie nouvelle, de nous laisser transformer par la joie simple et confiante du Vivant, Jésus ressuscité.

Normalement, tout finit au cimetière. Dans l’histoire du Christ, tout commence au cimetière, autour d’un tombeau vide : dans l’Evangile d’aujourd’hui, les femmes ont rencontré un messager qui leur révéla la résurrection de Jésus. Pâques, c’est la fête de cette grande révélation; c’est la fête de la joie et de l’espérance. Et le messager ne dit pas aux femmes : «Allez dire aux disciples de venir ici pour voir un tombeau vide.» Mais il leur dit : «Allez dire à ses disciples et à Pierre qu’ils retournent en Galilée. Là il trouveront le Seigneur». La communauté des disciples n’est pas recréée autour d’une tombe, mais autour de Jésus ressuscité. «Il n’est plus ici, il est ressuscité... Il vous précède en Galilée.» La Galilée, c’est là où ils sont nés, où ils travaillent, où vivent leurs familles.

Chaque dimanche, les chrétiens se rassemblent dans leur Galilée, dans leur ville, dans leur village, dans leur paroisse, autour du Christ ressuscité: «Là où deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux.» Et le Christ de la Pâques marche avec nous, il nous accompagne : «Je suis le Chemin, la Vérité, la Vie... Celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres.»

En ce jour de la Résurrection, le Christ nous invite à recommencer à vivre pleinement, à passer de la peur à la joie, du passé au présent, de l’hiver au printemps, de la mort à la vie.

En ce premier jour de la semaine, en ce jour de la Résurrection du Seigneur, Joyeuses Pâques à tous !

 

CALENDRIER DE LA SEMAINE

 

Annonces :

Jeudi 08.04.2021 :              19h00          Pas de messe à St. Andreas

 

À noter :

Ø  Du 05 au 09 avril 2021 : Pas de permanence à l’aumônerie.

Ø  Dimanche 11 avril 2021 : Fête de la Divine Miséricorde :

-          11h00 : Messe à St. Andreas

-          12h00 : Chapelet à la Miséricorde Divine à St. Andreas

 

 

 

28 mars 2021

Dimanche des Rameaux

et de la Passion du Seigneur (B)

« Puis ils l’emmenèrent pour le crucifier. »

*****************************************

 

 

 Récit de l’entrée à Jérusalem :

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (11, 1-10)

 

 

Chant : Gloire à toi, Sauveur des hommes

R/ Gloire à toi, Sauveur des hommes, notre chef et notre Roi ! 

    Gloire à toi pour ton Royaume : qu’il advienne ! Hosanna !

 

Chant d’entrée : Sion, crie d’allégresse 

1. Sion, crie d’allégresse : voici venir ton Roi !

    Vois le salut du monde s’avancer vers la Croix ! 

    Accours avec des palmes, acclame ton Seigneur.

    Celui qui ressuscite s’avance vers la mort.

2. Le Désiré des peuples entre à Jérusalem !

    Venant à sa rencontre les enfants d’Israël

    Acclament son triomphe et chantent : « Hosannah,

    Au ciel et sur la terre, gloire au Seigneur qui vient ! »

 

1ère lecture : Lecture du livre d’Isaïe (50, 4-7) :

« Je n’ai pas caché ma face devant les outrages,

je sais que je ne serai pas confondu. »

 

Psaume 21 :

R/ Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m’as-tu abandonné ? 

 

2e lecture : Lecture de la lettre de saint Paul aux Philippiens (2, 6-11) :

« Il s’est abaissé : c’est pourquoi Dieu l’a exalté. » 

 

Acclamation :

R/ Gloire et louange à toi, Seigneur !

 

Évangile:

La Passion de notre Seigneur Jésus Christ

selon saint Marc (14, 1—15, 47) :

 

Profession de la foi : Symbole de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu,
le Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre,
de l'univers visible et invisible.

 

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, née de la Lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé, de même nature que le Père,
et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel;
par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie,
et S'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures,
et Il monta au ciel; Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts;
et son règne n'aura pas de fin.

 

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie;
Il procède du Père et du Fils;
avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire;
Il a parlé par les prophètes.

 

Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

AMEN. 

 

Prière universelle :

R/ Seigneur, écoute-nous, Seigneur, exauce-nous.

 

Sanctus :

R/ Saint, Saint, Saint le Seigneur, Dieu de l’univers !

1. Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

    Hosanna au plus haut des cieux.  R/

2. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.

    Hosanna au plus haut des cieux.  R/

 

Communion: Ô ma joie et mon espérance / Meine Hoffnung und meine Freude


1. Ô ma joie et mon espérance,

    Le Seigneur est mon chant,

    C’est de Lui que vient le pardon.

    En Lui, j’espère, je ne crains rien,

    En Lui, j’espère, je ne crains rien.

2. Meine Hoffnung und meine Freude,
    Meine Stärke, mein Licht,
    Christus meine Zuversicht.
    Auf dich vertrau ich und fürcht mich nicht,
    Auf dich vertrau ich und fürcht mich nicht 

 

Sortie : Fais paraitre ton Jour

R/ Fais paraître ton Jour et le temps de ta grâce,
    Fais paraître ton jour, que l'homme soit sauvé !
 


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Dimanche des Rameaux : Entrer dans la Semaine Sainte

Les lectures de ce dimanche nous présentent deux processions. La première conduit Jésus dans la ville de Jérusalem où il est accueilli avec enthousiasme (procession des rameaux). L’autre l’entraîne hors de la cité, condamné à la mort la plus atroce imaginée par les hommes. Dans la liturgie des rameaux, il est acclamé comme «Fils de David… qui vient au nom du Seigneur». Dans la procession de la Passion, la foule lance des cris de haine envers celui qui est condamné à mort, malgré le fait qu’il «ait passé sa vie à faire du bien». Dans la première procession, les gens étendent leurs vêtements sur la route pour lui rendre hommage ; dans la seconde, on lui enlève ses vêtements et on le couvre de blessures, de ridicule et d’injures. C’est la dualité de la réponse que l’on donne à Dieu à travers l’histoire… Parfois, nous lui permettons d’entrer chez-nous, et parfois nous le rejetons violemment hors de nos vies.

Ce dimanche des Rameaux nous introduit dans la Semaine Sainte. Tout au long de ces prochains jours, nous allons revivre symboliquement l’histoire de notre salut réalisé en Jésus Christ. C’est en regardant vers la croix que nous comprenons mieux à quel point il nous a aimés.

Tout au long de cette semaine, nous prendrons l’Évangile et nous demeurerons avec Jésus. Nous le suivrons dans ses diverses étapes : le Jeudi Saint, nous célèbrerons l’institution de l’Eucharistie et du sacerdoce ; le Vendredi Saint, nous suivrons Jésus jusqu’au pied de la croix. Puis au cours de la Veillée pascale, nous célèbrerons sa victoire sur la mort et le péché. Avec lui, le mal ne peut avoir le dernier mot. Par sa Passion et par sa croix, le Christ nous ouvre un chemin vers la résurrection et la vie éternelle.

 

Annonces :

Jeudi 01.04.2021 :              18h00 :        Célébration de la Cène du Seigneur à St.

                                                    Andreas, avec la communauté allemande ;

Vendredi 02.04.2021         15h00          Liturgie de la Passion du Seigneur à St.

                                                    Andreas 

 

 

 

 

21 mars 2021

Messe du 5e dimanche de Carême (B)

« Et moi, quand j’aurai été élevé de la terre,

j’attirerai à moi tous les hommes. »

************************************

  

 

 

Entrée : Peuple de l’alliance

1. Peuple de l’Alliance, ton Dieu te fait signe (bis) 

    Marche à la suite de Jésus! Va crier son nom

    Sur les chemins du monde (bis) 

2. Peuple de l’Alliance, ton Dieu te pardonne (bis) 

    Prends la lumière de Jésus! Va semer l’amour

    Dans les hivers du monde (bis) 

3. Peuple de l’Alliance, ton Dieu te libère (bis) 

    Porte la croix avec Jésus!

    Va planter la paix Aux carrefours du monde (bis) 

 

1e lecture : livre de Jérémie (31, 31-34) :

«  Je conclurai une alliance nouvelle

et je ne me rappellerai plus de leurs péchés. » 

 

Psaume 50 :

R/ Je vous donnerai un cœur nouveau !

    Je mettrai en vous mon Esprit ! 

 

2e lecture : lettre aux Hébreux (5, 7-9) :

« Il a appris l’obéissance et est devenu la cause du salut éternel. »

 

Acclamation :

R/ Gloire à toi, Seigneur ! Gloire à toi, Seigneur ! 

 

Évangile : selon saint Jean (12, 20-33) :

« Si le grain de blé tombé en terre meurt,

il porte beaucoup de fruits. » 

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort,

et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

AMEN.

 

Prière universelle :

R/ Sûrs de ton amour et forts de notre foi, Seigneur, nous te prions.

 

Sanctus : Saint, Saint est le Seigneur

R/ Saint, Saint est le Seigneur, Saint. Éternel est son amour !
1.
Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

    Hosanna au plus haut des cieux.  R/

2. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.

    Hosanna au plus haut des cieux.  R/

 

Communion : Silence

 

Action de grâce : T’approcher, Seigneur (Version Salomé, Côte d’Ivoire) 

R/ T'approcher Seigneur, je n'en suis pas digne, je n'en suis pas digne, (bis)
    Mais que ta Parole conduise mes pas et je serai guéri.
(bis) 

2. Soliste :        Te servir Seigneur, je n'en suis pas digne,
Mais que ta Parole nourrisse ma foi

Tous :              et je serai guéri.

Soliste :            Te chanter Seigneur, je n'en suis pas digne,
Mais que ta Parole traverse ma voix

Tous :              et je serai guéri.  R/

 

Sortie : Niongoze vema Mariya

 1. Mama Mariya ndiye djibu langu

    Hapa safarini, unisaidie.

    Uniombee kwa mwanao Yezu,

    Anikinge, anilinde. 

R/ Niongoze vema Mariya mwema.

    Bondeni huku niliko,

    nifike kwa usalama,

    mbinguni kwa Yezu mwanao. (bis)

2. Ku musalaba Yezu alisema,

    Mama yangu Mwema,

    Tazama mwanao,

    Nawe Yohani, huyu ndiye mama,

    Huyu ndiye mama yako.  R/

« 1. Ma Mère Marie, c’est ma réponse.

    Tant que je suis ici-bas, aide-moi,

    Prie ton Fils pour moi,

    Qu’il me protège, qu’il veille sur moi.

R/ Attends-moi, Sainte Marie,

    Sauve-moi de là où je suis,

    Que j’arrive en paix

    Dans les cieux, chez ton Fils.

2. Sur la Croix, Jésus a dit :

    « Ma Mère Sainte,

    Voici ton enfant.

    Et toi Jean, celle-ci est mère,

   Celle-ci est ta mère. »  R/


 


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Quand j'aurai été élevé de terre, j'attirerai à moi tous les hommes

Aujourd’hui, les textes de la liturgie sont pleins de références au pardon de Dieu pour nous : «Je pardonnerai leurs fautes, je ne me rappellerai plus leurs péchés …» (1ère lecture : Jr 31, 34) «Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour, selon ta grande miséricorde, efface mon péché. » (Ps 50) «Quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. » (Évangile)

Comme le roi David dans le psaume d’aujourd’hui, nous devons reconnaître nos torts : «efface mon péché. Lave-moi tout entier de ma faute, purifie-moi de mon offense». Non seulement Dieu pardonne, mais il oublie, il ne se souvient plus. Comme l’affirme le très beau psaume 130 : «Si tu te souviens des fautes, o mon Dieu, qui subsistera. Mais en toi est le pardon…»

Chacune de nos célébrations eucharistiques est pleine de références à la grande miséricorde de Dieu : Au début de l’Eucharistie, nous reconnaissons notre péché, condition nécessaire pour entrer dans l’esprit de célébration, et demandons au Seigneur de nous pardonner : «Seigneur, prend pitié». Au Notre Père nous prions Dieu de «nous pardonner nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui ont péché contre nous», une proposition sérieuse qui nous oblige à imiter Dieu dans sa miséricorde. Immédiatement avant l’échange de paix, le célébrant demande au Seigneur : «ne regarde pas nos péchés mais la foi de ton Église». Et c’est une Église pécheresse qui chante : «Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous». Le célébrant demande au Seigneur «que cette communion à son corps et à son sang n’entraîne pour nous ni jugement ni condamnation».

La beauté du sacrement de réconciliation, c’est qu’il nous offre toujours l’occasion de renouveler notre alliance avec le Seigneur. La vieille expression «faire ses Pâques» voulait dire justement qu’au moins une fois dans l’année le chrétien en profitait pour rafraichir et embellir sa relation avec Dieu.

Profitons des derniers jours du Carême pour nous réconcilier et pour nous préparer à la grande fête de Pâques, en nous rappelant les paroles d’Ézéchiel : «Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’enlèverai votre cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai en vous mon propre Esprit, je vous ferai marcher selon mes lois, garder et pratiquer mes coutumes» (Ézéchiel 36, 26-27).

 

Annonces :

Vendredi 26.03.2021 :       18h00          Chemin de croix médité à St. Andreas, suivi

                                                                     de la messe et de l’adoration

Samedi 27.03.2021 :         18h00          Célébration pénitentielle à St. Andreas, suivie

                                                                     des confessions individuelles

 

À noter :

Attention au changement d’heure et au passage à l’heure d’été le dimanche 28 mars 2021 ! Il faudra avancer les montres, horloges et pendules d’une heure !

 

 

 

14 mars 2021

Messe du 4e dimanche de Carême (B)

« Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique. »

*************************************************************

 

  

 

 

Entrée : Vers toi je viens, Jésus Christ ma lumière

1. Vers toi je viens, Jésus Christ ma lumière,

    Vers toi qui passes et m’appelles aujourd’hui.

    Tu vois ma peine au profond des ténèbres,

    Pitié, Seigneur, sauve-moi de la nuit !

2. Je veux, Seigneur, que mes yeux s’illuminent,

    Qu’ils s’ouvrent grand sur l’immense univers.

    Toi seul tu peux accomplir l’impossible,

    Ma foi me dit que ton cœur est ouvert.

 

1e lecture : Second livre des Chroniques (36, 14-16. 19-23) :

La colère et la miséricorde du Seigneur manifestées par l’exil et la délivrance du peuple.

 

Psaume 136 :

R/ Jérusalem, Jérusalem ! Que Dieu essuie toute larme de nos yeux !

 

2e lecture : lettre de saint Paul aux Éphésiens (2, 4-10) :

« Morts par suite des fautes, c’est bien par grâce que vous êtes sauvés. »

 

Acclamation :

R/ Gloire et louange à toi, Seigneur ! 

 

Évangile : selon saint Jean (3, 14-21) :

« Dieu a envoyé son Fils pour que, par lui, le monde soit sauvé. »

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres


Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

AMEN. 

 

Prière universelle :

R/ Écoute-nous, Seigneur, et viens sauver ton peuple !

 

Sanctus :

R/ Saint, Saint, Saint le Seigneur, Dieu de l’univers !

 

Communion : Jésus le Christ

1. Jésus le Christ, lumière intérieure,
    Ne laisse pas les ténèbres me parler.
    Jésus le Christ, lumière intérieure,
    Donne-moi d'accueillir ton amour. 

2. Christus, dein Licht verklärt unsre Schatten,
    lasse nicht zu, dass das Dunkel zu uns spricht.
    Christus, dein Licht, erstrahlt auf der Erde
    und du sagst uns: Auch ihr seid das Licht. 

 

Sortie : Ave Regina cælorum 

  

(Salut, Reine des cieux ! Salut, Reine des Anges !

Salut, tige féconde ! Salut, porte du Ciel !
Par toi la lumière s’est levée sur le monde.

Réjouis-toi, Vierge glorieuse, Belle entre toutes les femmes !
Salut, splendeur radieuse, Implore le Christ pour nous.)


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Dieu Crucifié

Aujourd'hui, l’Évangile nous invite à « regarder » la croix. Il nous faut oser regarder le Crucifié et l’adorer. Ce regard vers le Christ Sauveur est un regard de foi, un regard de confiance et d’amour. En nous tournant vers le Christ, nous accueillons la guérison et la vie.

La croix est le fruit du mal et de la haine de ceux qui ont rejeté Jésus. Mais Jésus a préféré livrer sa vie plutôt que de détruire ceux qui le rejetaient. Ainsi, en renonçant à faire violence et en choisissant de livrer sa vie, l’Esprit de bonté et de miséricorde qui habite Jésus, est devenu le chemin par où Dieu nous transmet son pardon d’amour.

Sur la croix, Jésus est l’image la plus parfaite de Dieu et de son amour. Ce Dieu-Père de Jésus, qui se révèle sur la croix, est le Dieu qui n’est qu’amour. C’est un Dieu fragile, vulnérable et désarmé. C’est un Dieu qui ne peut pas s’imposer, car on ne peut pas imposer une relation d’amour. C’est au contraire un Dieu qui s’est exposé au refus de l’être humain. Un Dieu qui attend éternellement notre consentement sans jamais se lasser. Un Dieu qui veut nous sauver de notre propre destruction qui est de ne pas aimer.

En ce jour, demandons à l’Esprit de Dieu d’attirer nos regards vers Celui qui a été “élevé de terre”. Qu’il répande sur nous l’Esprit du Christ et nous fasse revivre avec lui. Amen.

 

Annonces :

Vendredi 19.03.2021         18h00          Chemin de croix médité à St. Andreas, suivi

                                                                     de la messe et de l’adoration

Samedi 20.03.2021 :         18h00          Vêpres avec accompagnement de flûte,

                                                    hautbois et harpe 

 

À noter :

Ø  Aujourd’hui ce dimanche 14 mars 2021 : Collecte / Action de Carême au profit des étudiants pauvres du Mali ;

Ø  Samedi 27 mars 2021 à 18h00 : Célébration pénitentielle, suivie des confessions individuelles.

 

 

 

 

07 mars 2021

Messe du 3e dimanche de Carême (B)

« Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. »

****************************************************

 

  

 

 

Entrée : Seigneur, ne nous traite pas selon nos péchés

R/ Seigneur, ne nous traite pas selon nos péchés !

    Seigneur, ne nous juge pas selon nos offenses !

    Que descende sur nous ta miséricorde !

1. Aide-nous, Seigneur, ô Dieu notre Sauveur,

    Délivre-nous pour la gloire de ton Nom !  Ant.

2. Pardonne-nous, Seigneur, tous nos péchés,

    Délivre-nous pour la gloire de ton Nom !  Ant.

 

1e lecture : livre de l’Exode (20, 1-17) :

La Loi fut donnée par Moïse.

 

Psaume 18B (19) :

R/ Tes Paroles, ô mon Seigneur, sont Esprit et Vie !

 

2e lecture : Première lettre de saint Paul aux Corinthiens (1, 22-25) :

« Nous proclamons un Messie crucifié, scandale pour les hommes,

mais pour ceux que Dieu appelle, il est sagesse de Dieu. » 

 

Acclamation :

R/ Gloire au Christ, Sagesse éternelle du Dieu vivant.

    Gloire à toi, Seigneur.

 

Évangile : selon saint Jean (2, 13-25) :

« Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » 

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres


Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

AMEN. 

 

 Prière universelle :

R/ Dieu très bon, écoute nos appels. 

 

Sanctus :

R/ Saint, Saint, Saint le Seigneur, Dieu de l’univers !

 

Communion : Ave Verum

Ave verum Corpus natum de Maria Virgine :
Vere passum, immolatum in cruce pro homine :
Cuius latus perforatum fluxit aqua et sanguine :
Esto nobis prægustatum mortis in examine.
O Jesu dulcis ! O Jesu pie ! O Jesu Fili Mariæ !
 

 

Salut, vrai Corps né de la Vierge Marie,

(toi) qui as vraiment souffert, immolé sur la croix pour l'homme.
Toi dont le côté percé laissa couler de l'eau et du sang,
sois notre viatique à l'heure de la mort.
Ô doux Jésus ! Ô bon Jésus ! Ô Jésus, Fils de Marie.

 

Action de grâce :  

 

Sortie : Vivons en enfants de lumière

1. L’heure est venue de l’exode nouveau !

    Voici le temps de renaître d’en-haut !
    Quarante jours avant la Pâque,

    Vous commencez l’ultime étape.

R/ Vivons en enfants de lumière

    Sur les chemins où l’Esprit nous conduit :

    Que vive en nous le nom du Père !

 

*********************************************

 

  


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Dieu Libérateur

En ce temps du Carême, nous continuons notre montée vers la grande fête de Pâques. Les textes bibliques de ce jour nous révèlent un Dieu libérateur qui se fait proche de nous.

La première lecture est tirée du livre de l’Exode. Ce livre nous raconte comment Dieu a fait appel à Moïse pour libérer son peuple de l’esclavage d’Égypte. Aujourd’hui, il les invite à faire un pas de plus. Il leur donne sa Loi pour leur apprendre à bien vivre les uns avec les autres. Les commandements qu’il leur laisse commencent par des interdits : “Tu n’auras pas… Tu ne feras pas…” Ces paroles leur disent ce qu’il faut éviter pour ne pas retomber dans l’esclavage.

Dans la seconde lecture, l’apôtre Paul nous invite à nous tourner vers la croix du Christ. La croix nous rappelle son amour inimaginable : “Nous proclamons un Messie crucifié”. Si nous voulons comprendre quelque chose à l’amour de Dieu, c’est vers la croix que nous devons regarder. Le vrai Dieu se révèle là où les hommes ne voient que la honte et l’échec. Le signe de la croix se présente comme la seule attestation d’un Dieu dont le nom est “miséricorde”.

L’Évangile nous montre la réponse que Dieu attend de nous et surtout ce qu’il ne veut pas. Cela se passe dans la cour du Temple de Jérusalem. Un “centre commercial” à but liturgique y avait été installé. On y rencontrait des vendeurs d’animaux et de produits pour les sacrifices ; les changeurs de monnaie y faisaient également leurs affaires. Chacun y trouvait son compte. Mais le Christ n’est pas d’accord. À la manière des prophètes, il pose un acte fort pour contester ce qui lui paraît indigne de ce haut lieu de prière.

En ce jour, nous nous tournons vers le Seigneur pour lui confier notre désir de conversion. Qu’il nous fasse revenir vers lui. Et pour que chaque jour nous soit profitable, qu’il ouvre nos esprits à l’intelligence de sa Loi.

 

Annonces :

Vendredi 12.03.2021             18h00            Chemin de croix médité à St. Andreas, suivi

                                                                     de la messe et de l’adoration

 

À noter :

Ø  Dimanche 14 mars 2021 : Collecte/Action de Carême au profit des étudiants pauvres du Mali ;

Ø  Samedi 20 mars 2021 à 18h00 : Vêpres avec accompagnement de flûte, hautbois et Harpe, organisées par Josiane STRAUB-ACOULON ;

Ø  Samedi 27 mars 2021 à 18h00 : Célébration pénitentielle, suivie des confessions individuelles.

 

 

 

28 février 2021

Messe du 2e dimanche de Carême (B)

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le. »

*********************************************

 

  

 

Entrée : Lumière des hommes

R/ Lumière des hommes, nous marchons vers toi. 

    Fils de Dieu, tu nous sauveras. 

1. Ceux qui te cherchent, Seigneur,

    Tu les conduis vers la lumière,

    Toi, la Route des égarés.  R/

2. Ceux qui te suivent, Seigneur,

    Tu les nourris de ta Parole,

    Toi, le Pain de tes invités.  R/

 

1e lecture : livre de la Genèse (22, 1-2. 9a. 10-13. 15-18) :

Le sacrifice de notre père Abraham.

 

Psaume 115 : 

R/ Je marcherai en présence du Seigneur sur la terre des vivants.

 

2e lecture : lettre de Saint Paul aux Romains (3, 31b-34) :

« Dieu n’a pas épargné son propre Fils. » 

 

Acclamation :

Gloire au Christ, Lumière éternelle du Dieu vivant.

Gloire à toi, Seigneur.

 

Évangile : selon Saint Marc (9, 2-10) :

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé. » 

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres


Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort,

et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

 à la communion des saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

AMEN. 

 

Prière universelle :

R/ Entends nos prières, entends nos voix ;

    Entends nos prières monter vers toi. 

 

Sanctus :

R/ Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth

 

Communion : Orgue

 

Action de grâce : Rends-nous la joie de ton salut

1. Rends-nous la joie de ton salut, que ton Jour se lève.

    « Tel est mon Fils, mon bien-aimé, Fils d’avant les siècles.

    Et sur Lui j’ai porté l’amour de mon Esprit, toute ma tendresse. »

2. Sur les hauteurs du Sinaï, Dieu dans les ténèbres. (bis) 

    Aujourd’hui, dans le ciel, la lumière du soleil : Dieu pour nous se livre.

 

Sortie : Peuple de lumière

R/ Peuple de lumière, baptisé pour témoigner,
    Peuple d'Évangile, appelé pour annoncer
    Les merveilles de Dieu pour tous les vivants.
 

1. Vous êtes l'Évangile pour vos frères
    Si vous gardez ma parole
    Pour avancer dans la vérité,
    Bonne nouvelle pour la terre !  R/

 

 

MÉDITATION ET PRIÈRE

 

La Transfiguration

Tout au long du Carême, nous entendons un appel à revenir vers le Seigneur et à lui donner la première place. Dans la première lecture, nous découvrons Abraham qui a répondu à l’appel de Dieu par une disponibilité absolue. Mis à l’épreuve, il n’a pas refusé de sacrifier ce qu’il avait de plus précieux, l’enfant porteur de la promesse. S’il est prêt à sacrifier ce fils unique, c’est parce qu’il aime Dieu de tout son cœur. Son amour pour Dieu est plus grand que tout.

Dans l’Évangile, nous écoutons le récit de la Transfiguration : il nous montre le Christ plein de gloire parce qu’il répond à l’amour du Père. S’il est prêt à mourir pour manifester sa fidélité absolue au Père, c’est parce qu’il aime le Père de toute ses forces. Dans cet épisode de la Transfiguration, nous trouvons deux moments significatifs : la montée et la descente. Le Seigneur nous appelle à l’écart, à monter sur la montagne. Il s’agit de trouver un lieu de silence et de recueillement pour mieux percevoir la voix du Seigneur. C’est ce que nous faisons dans la prière.

Mais nous ne pouvons pas rester là. La rencontre avec Dieu dans la prière nous pousse à « descendre » de la montagne. Nous sommes invités à retourner en bas, dans la plaine et à rejoindre le monde dans ce qu’il vit. Nous y trouverons tous ceux qui sont accablés par le poids du fardeau, des maladies, des injustices, de l’ignorance, de la pauvreté matérielle et spirituelle.

Nous sommes envoyés pour être les témoins et les messagers de l’espérance qui nous anime. C’est cela la vie chrétienne : accueillir Jésus et le donner aux autres. Lui seul peut transfigurer les hommes. En ce jour nous le supplions : “Toi qui es Lumière, toi qui es l’amour, mets en nos ténèbres ton Esprit d’amour.”

 

Annonces :

Jeudi 04.03.2021 :              10h30          24 heures d’adoration eucharistique à St. Andreas,

                                                                     avec la possibilité de se confesser à 18h30

Vendredi 05.03.2021         09h00          Messe à St. Andreas

                                               18h00          Chemin de croix médité à St. Andreas, suivi

                                                                     de la messe et de l’adoration

 

À noter :

Pour les 24 heures d’adoration du jeudi 04 mars 2021, prière de vous inscrire sur la liste Doodle avec le lien ci-après : (http://doodle.com/poll/p6w7dciyzszhmers)

 

 

 

 

21 février 2021

Messe du 1er dimanche de Carême (B)

« Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »

**************************************

 

  

 

Entrée : Changez vos cœurs 

R/ Changez vos cœurs, croyez à la Bonne Nouvelle. 

    Changez de vie, croyez que Dieu vous aime ! 

1. Je ne viens pas pour condamner le monde :

    Je viens pour que le monde soit sauvé.  R/

2. Je ne viens pas pour les bien-portants ni pour les justes :

    Je viens pour les malades, les pécheurs.  R/

3. Je ne viens pas pour juger les personnes :

    Je viens pour leur donner la vie de Dieu.  R/

 

Kyrie : Seigneur, prends pitié 

-          Seigneur, prends pitié ; Seigneur, prends pitié ;

            Ô Seigneur, prends pitié de nous. (bis) 

-          Ô Christ, prends pitié ; Ô Christ, prends pitié ;

            Ô Christ, prends pitié de nous. (bis) 

-          Seigneur, prends pitié ; Seigneur, prends pitié ;

            Ô Seigneur, prends pitié de nous. (bis) 

 

1e lecture : livre de la Genèse (9, 8-15) :

Alliance de Dieu avec Noé qui a échappé au déluge.

 

Psaume 24 :

R/ Fais-moi connaître tes chemins, guide-moi dans ta Vérité !

 

2e lecture : Première lettre de St. Pierre Apôtre (3, 18-22) :

Le baptême vous sauve maintenant. 

 

Acclamation :

R/ Ta Parole, Seigneur, est vérité, et ta Loi, délivrance.

 

Évangile : selon saint Marc (1, 12-15) :

« Jésus fut tenté par Satan, et les anges le servaient. »

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres


Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

 où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

AMEN.

 

Prière universelle : 

R/ Accueille au creux de tes mains la prière de tes enfants.

 

Sanctus : 

R/ Dieu saint, Dieu fort, Dieu immortel béni soit ton nom !

1. Ciel et terre sont remplis de ta gloire.  R/ 

2. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.  R/ 

 

Communion : Silence

 

Action de grâce : La Sagesse a dressé une table

R/ La sagesse a dressé une table,

    Elle invite les hommes au festin.
    Venez au banquet du Fils de l’Homme,

    Mangez et buvez la Pâque de Dieu.

1. Je bénirai le Seigneur en tout temps,
    Sa louange sans cesse à mes lèvres.
    En Dieu mon âme trouve sa gloire,
    Que les pauvres m’entendent et soient en fête !  R/

2. Proclamez avec moi que le Seigneur est grand,
    Exaltons tous ensemble son Nom !
    J’ai cherché le Seigneur et il m’a répondu,
    De toutes mes terreurs, il m’a délivré.  R/

 

Sortie : Attende Domine / Vois tes fils, Seigneur 

R/ Attende, Domine, et miserere, quia peccavimus tibi. 

1. Ad te Rex summe, omnium redemptor,
    oculos nostros sublevamus flentes ;
    exaudi, Christe, supplicantum preces.

R/ Vois tes fils, Seigneur, implorant pardon.

    Accorde-leur ta grâce, Dieu très bon. 

1. Tu nous fais connaître toutes nos misères.

    Nous avons péché contre toi, ô Père.

    À nos cœurs d’enfants donne la lumière.  R/

3. Quand le mal nous guette, garde-nous fidèles.

    Ne dédaigne pas l’homme qui t’appelle.

    Saint-Esprit de Dieu, fais nos vies nouvelles.  R/


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Le Carême : Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle

À partir du mercredi passé, le Mercredi des Cendres, le cycle des «dimanches ordinaires» est interrompu. Nous le reprendrons dans trois mois et demi, après la Pentecôte. Nous allons maintenant vivre un temps privilégié, celui du «cycle pascal», qui comprend le temps du Carême et le temps de Pâques.

Dans ce voyage de retour à l’essentiel qu’est le Carême, la Parole de Dieu propose trois étapes que le Seigneur demande de parcourir sans hypocrisie : l’aumône, la prière, le jeûne. A quoi servent-elles ? L’aumône, la prière et le jeûne nous ramènent aux trois seules réalités qui ne disparaissent pas. La prière nous rattache à Dieu ; la charité au prochain ; le jeûne à nous-mêmes. Dieu, les frères, ma vie : voilà les réalités qui ne finissent pas dans le néant, sur lesquelles il faut investir. Voilà où le Carême nous invite à regarder : vers le Haut, avec la prière qui nous libère d’une vie horizontale, plate, où on trouve le temps pour le ‘je’ mais où l’on oublie Dieu. Et puis vers l’autre avec la charité qui libère de la vanité de l’avoir, du fait de penser que les choses vont bien si elles me vont bien à moi. Enfin, il nous invite à regarder à l’intérieur, avec le jeûne, qui nous libère de l’attachement aux choses, de la mondanité qui anesthésie le cœur. Prière, charité, jeûne : trois investissements pour un trésor qui dure.

Le Carême est donc l’invitation que l'Église nous fait chaque année à un approfondissement intérieur, à une conversion exigeante, à une pénitence humble, pour qu’en donnant les fruits que le Seigneur attend précisément de nous, nous vivions en toute plénitude la joie et la jouissance spirituelle de Pâques.

 

Annonces :

Vendredi 26.02.2021 :   18h00        Chemin de croix médité à St. Andreas,

                                                     suivi de la messe à 19h00 et de l’adoration

 

 

 

14 février 2021

Messe du 6è dimanche du temps ordinaire (B)

 

 

 

Entrée : Tu es notre Dieu

R/ Tu es notre Dieu
    Et nous sommes ton peuple,
    Ouvre-nous le chemin de la vie.

1. Toi qui tiens dans ta main
    La profondeur de l’homme,
    Mets en nous aujourd’hui
    Le levain du Royaume !
  R/ 

2. En Jésus, le Seigneur,
    Tu nous dis ta Parole.
    Que l'Esprit dans nos cœurs
    Démasque nos idoles.  R/

 

 

 Gloria :

R/ Gloria, Gloria, in excelsis Deo ! (bis) 

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. 

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint,

  toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit

  dans la gloire de Dieu le Père.

  AMEN.

 

1e lecture : livre des Lévites (13, 1-2. 45-46) :

« Le lépreux habitera à l’écart, son habitation sera hors du camp. » 

 

Psaume 31(32) :

R/ Seigneur Jésus, Fils du Dieu Vivant,

    prends pitié de moi pécheur ! 

 

2e lecture : Première lettre de saint Paul aux Corinthiens (10, 31—11, 1) :

« Imitez-moi, comme moi aussi j’imite le Christ. »

 

Évangile : selon saint Marc (1, 40-45) :

« La lèpre le quitta et il fut purifié. »

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

 Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

AMEN. 

 

Prière universelle :

R/ Par Jésus Christ ton serviteur, nous te prions, Seigneur. 

 

Sanctus :

R/ Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth

 

 Communion : Orgue 

 

Sortie : Que soit béni le nom de Dieu 

R/ Que soit béni le Nom de Dieu,
    De siècle en siècle,
    Qu’il soit béni !

3. À lui la gloire et la louange,
    Il répond aux prières,
    Il donne l’intelligence et la sagesse. R/

 

  


******************************

  


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

«Seigneur, si tu le veux, tu peux me purifier»

La première lecture et l’Évangile de ce dimanche nous parle de gens qui étaient atteints par la lèpre. Cette maladie contagieuse et inguérissable faisait l’objet d’un confinement très strict. De plus, dans la mentalité de l’époque, cette maladie ne pouvait qu’être la conséquence du péché. C’était une raison de plus pour s’en éloigner. Pour éviter toute contamination, le lépreux devait être tenu à l’écart. Cela n’était pas loin du confinement que nous connaissons.

Jésus se préoccupait de tous les exclus. C’était même sa priorité. Il ne craint pas de braver les interdits en touchant le lépreux qui s’est approché de lui, s’est agenouillé, le suppliant : «Seigneur, si tu le veux, tu peux me purifier». Cette liberté qu’il prend trouve sa source dans son amour pour Dieu et pour le prochain. C’est un amour sans frontière qui ne craint pas de bousculer les règlements.

Derrière l’image de la lèpre, nous retrouvons toutes nos fragilités, nos handicaps, tout ce qui nous défigure et nous ronge de l’intérieur, tout ce qui nous empêche d’être un membre à part entière de la communauté humaine et d’offrir ce que nous avons d’unique. Tous, nous avons besoin de la tendresse de Dieu. Et tous, nous sommes invités à suivre l’exemple du Christ, à apporter un peu de réconfort et d’espérance à ceux qui sont malades, rejetés et isolés.

Être disciple du Christ, c’est être guéri par lui et marcher à sa suite en agissant comme lui.

«Seigneur, si tu le veux, tu peux me guérir.»

 

Annonces :

Mercredi 17.02.2021 :    19h00        Messe du Mercredi des Cendres à St. Andreas

Vendredi 19.02.2021 :   18h00        Chemin de croix médité à St. Andreas, suivi

                                                    de la messe à 19h00, puis de l’adoration

 

À noter :

Durant toute la période de Carême 2021, il est prévu tous les vendredis le chemin de croix médité à 18h00 à St. Andreas, suivi de la messe à 19h00 et de l’adoration.

 

 

07 février 2021

Messe du 5è dimanche du temps ordinaire (B)

« Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies,

et il expulsa beaucoup de démons. »

***********************************

 

  

 

 

Entrée : Dieu nous éveille à la foi

1. Dieu nous invite au repas :
    Voici le jour que fit le Seigneur.
    L’amour donné, plus fort que nos peurs,
    Ouvre au partage. 

R/ Jour d’allégresse, Alléluia ! (bis) 

 

Gloria :

R/ Gloire à Dieu, gloire à Dieu, au plus haut des cieux !

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. 

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint,

  toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit

  dans la gloire de Dieu le Père.

  AMEN.

 

1e lecture : livre de Job (7, 1-4. 6-7) :

« Je ne compte que des nuits  de souffrance. »

 

Psaume 146 :

R/ Guéris-moi, Seigneur, et je serai guéri, car Tu es mon espoir. 

 

2e lecture : Première lettre de saint Paul aux Corinthiens (9, 16-19. 22-23) : 

« Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile ! »

 

Évangile : selon saint Marc (1, 29-39) :

« Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies. » 

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

 Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

 est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

AMEN.

 

Prière universelle :

R/ Sûrs de ton amour et forts de notre foi, Seigneur, nous te prions.

 

Sanctus :

R/ Saint, Saint, Saint le Seigneur, Dieu de l’univers !

 

Communion : Seigneur, je n’ose pas vous dire / Wer nur den lieben Gott lässt walten


1. Seigneur, je n’ose pas vous dire

    Que je vous aime plus que tout

    Quand de si pauvres joies m’attirent

    Et m’abandonnent loin de vous ?

    Vous seul, mon Dieu, deviez pourtant

    Combler le cœur de votre enfant.

1. Wer nur den lieben Gott lässt walten
    Und hoffet auf Ihn allezeit
    Den wird er wunderbar erhalten
    In aller Not und Traurigkeit.
    Wer Gott dem Allerhöchsten traut
    Der hat auf keinen Sand gebaut.
 

5. Sing, bet und geh auf Gottes Wegen,
    verricht das Deine nur getreu
    und trau des Himmels reichem Segen,
    so wird er bei dir werden neu;
    denn welcher seine Zuversicht
    auf Gott setzt, den verlässt er nicht.

 

 Sortie : Béni sois-tu, Dieu notre Père

R/ Béni sois-tu, Dieu notre Père,

    Tu fais de nous des vivants !

    Tu as pour manteau la lumière,

    Ton soleil d’amour nous attend ! (bis)

1. Tu nous as choisis dans le Christ,

    Tu nous as comblés de ta liberté.

    Ton Esprit toujours nous étonne,

    Que chante en nos cœurs ton Royaume.  R/


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Dimanche de la santé

Depuis 1992, l’Eglise Universelle célèbre tous les 11 février, fête de Notre-Dame de Lourdes, la Journée Mondiale du malade. Cet événement se vit en paroisse francophone à l’occasion du Dimanche de la Santé, généralement le dimanche le plus proche du 11 février. Ce dimanche a été institué pour rappeler que l’accompagnement des personnes souffrantes et la préservation du don de santé sont des priorités évangéliques.

La liturgie de ce dimanche nous présente deux attitudes très différentes face à la souffrance. D’un côté, l’énergie de Jésus pour combattre la souffrance : « Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons… » (Mc 1,34). De l’autre, le Livre de Job nous fait entendre le cri douloureux d’un homme qui n’attend plus rien de la vie : « Vraiment, la vie de l’homme sur la terre est une corvée, il fait des journées de manœuvre. » (Jb 7,1). Le cri de Job est celui de la souffrance innocente. Un cri du cœur ! Écrasé de malheurs et devant l’impasse, il blasphème et il adore, il en appelle à Dieu contre Dieu. Il refuse les explications toutes faites du mal et de la souffrance que lui opposent ses amis.

La souffrance reste une énigme et la mort aussi. Il n’y a pas de réponse. Il y a une Présence mystérieuse au cœur du mal, que Job a pressenti. Saint Paul a compris quand, à la suite de Jésus, il veut devenir « le serviteur de tous » et se faire « tout à tous ». Nous avons besoin de témoins qui révèlent la présence agissante de Dieu au sein du malheur et de l’injustice.

Face à une personne plongée dans la détresse, nous nous sentons souvent démunis. Dans ce cas, une présence attentionnée, un geste délicat ou un regard de réconfort en fait parfois plus que bien des discours. Soyons les uns pour les autres des porteurs d’amour et de tendresse. Que ce lien d’amour nous unisse tous dans le Christ ! « À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » (Jn 13,35)

 

Annonces :

Jeudi 11.02.2021 :         19h00        Fête de Notre-Dame de Lourdes et Journée

                                                    Mondiale des Malades. Messe à St. Andreas,

                                                                     suivie de l’adoration. 

 

 

 

31 janvier 2021

Messe du 4è dimanche du temps ordinaire (B)

« Il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. » 

******************************************************

 

  

 

 

Entrée : Chantez au Seigneur un cantique nouveau

R/ Chantez au Seigneur un cantique nouveau.

    Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

1. L’Esprit de Dieu remplit l’univers ;

    Source de vie, de renouveau.  R/

2. L’Esprit de Dieu descend dans nos cœurs

    Et met en eux la charité.  R/

 

Gloria :

R/ Gloire à Dieu, gloire à Dieu,

    au plus haut des cieux !

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. 

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint,

  toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit

  dans la gloire de Dieu le Père.

  AMEN. 

 

1e lecture : livre du Deutéronome (18, 15-20) :

« Je ferai se lever un prophète,

je mettrai dans sa bouche mes paroles. »

 

Psaume 94 (95) :

R/ Aujourd’hui, si vous entendez sa voix,

    n’endurcissez pas votre cœur.

 

2e lecture : Première lettre de St. Paul aux Corinthiens (7, 32-35) :

« La femme qui reste vierge a le souci des affaires du Seigneur,

afin d’être sanctifiée. » 

 

Évangile : selon Saint Marc (1, 21-28) :

« Il enseignait en homme qui a autorité. »

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

 Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

AMEN. 

  


 Prière universelle :

R/ Notre Père et notre Dieu, nous te prions.

 

Sanctus :

R/ Terre et ciel chantez sans fin, le Dieu trois fois saint !

 

Communion : Nous qui mangeons le pain 

1. En recevant le don du Christ aux hommes,
    Nous accueillons l’élan de son offrande;
    Que cet élan nous guide à la rencontre
    De tous nos frères!

2. Grains de froment et grappes de la vigne
    Sont rassemblés dans le pain et la coupe;
    Ainsi, Jésus, c’est toi qui nous rassembles
    Dans ton Église.

 

Sortie : Allez dans le monde entier

R/ Allez dans le monde entier :
    de tous les peuples, faites des disciples.
    Alléluia, Amen.

 

****************************************

 

MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Jésus nous libère

L’Évangile de ce dimanche raconte qu’il y avait, dans la synagogue, un homme qui était possédé par un esprit impur. Cet esprit ne l’a pas empêché de venir à la synagogue pour écouter l’enseignement de Jésus. Il ne nous empêche pas non plus d’aller à l’église. Un esprit impur, c’est un esprit qui nuit à notre intégrité. Il nous empêche d’être complètement donnés à Dieu. Nous n’entendons que ce que nous avons envie d’entendre. Et nous n’acceptons pas d’être remis en cause : “Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ?” Autrement dit, “pourquoi viens-tu nous déranger ?”

Dans notre vie, nous cherchons à résister à l’ennemi intérieur ; mais souvent nous collaborons. Nous n’avons pas tellement envie d’être libérés : il faudrait prendre des initiatives, faire des choix difficiles, s’engager personnellement, alors que nos « démons » nous ont dicté la conduite à tenir. Nous sommes complices des forces du mal et nous avons envie de crier, nous aussi, en perdant nos replis sur nous-mêmes et nos fausses sécurités : « Es-tu venu pour nous perdre ? »

« Silence ! », dit Jésus à nos esprits impurs. Et c’est désormais dans ce silence que l’homme jadis tourmenté va renaître à la paix intérieure, à la liberté et à la maîtrise de lui-même. Que cette Parole d’aujourd’hui pénètre en nous. Que la célébration de l’Eucharistie nous rapproche de Jésus. Présentons-lui toutes nos blessures et toutes nos maladies physiques, psychologiques ou spirituelles, et il nous fera accéder à une vie nouvelle et libre.

 

Annonces :

Jeudi 04.02.2021 :         09h30        24 heures d’adoration eucharistique à St. Andreas,

                                                                     avec la possibilité de se confesser à 18h30

Vendredi 05.02.2021 :       09h00          Messe à St. Andreas

 

À noter :

Ø  Pour les 24 heures d’adoration du jeudi 04 février 2021, prière de vous inscrire sur la liste Doodle avec le lien ci-après : (http://doodle.com/poll/p6w7dciyzszhmers)

Ø  Aujourd’hui à 15h00 : Messe de notre groupe de « Scouts d’ Europe »

Saint Jean Bosco de Cologne/Bonn, à l’ occasion de leur fête patronale.

 

 

 

 

 

 

24 janvier 2021

Messe du 3è dimanche du temps ordinaire (B)

«Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle. »

******************************************** 

 

  

 

 

Entrée : Écoute la voix du Seigneur

 1. Écoute la voix du Seigneur,

    prête l’oreille de ton cœur.

    Qui que tu sois ton Dieu t’appelle,

    qui que tu sois, Il est ton Père.

R/ Toi qui aimes la vie,

    ô toi qui veux le bonheur,

    Réponds en fidèle ouvrier

    de sa très douce volonté.

    Réponds en fidèle ouvrier

    de l’Évangile et de sa paix.

2. Écoute la voix du Seigneur,

    prête l’oreille de ton cœur.

    Tu entendras grandir l’Église,

    tu entendras sa paix promise.  R/

 

Gloria :

R/ Gloire à Dieu, gloire à Dieu, au plus haut des cieux !

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. 

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint,

  toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit

  dans la gloire de Dieu le Père.

  AMEN. 

 

1e lecture : Premier livre de Jonas (3, 1-5.10) :

« Les gens de Ninive se détournèrent de leur conduite païenne. »

 

Psaume 24 (25) :

R/ Fais-moi connaître tes chemins, guide-moi dans ta Vérité ! 

 

2e lecture : Première lettre de St. Paul aux Corinthiens (7, 29-31) : 

« Il passe, ce monde tel que nous le voyons. »

 

Évangile : selon Saint Marc (1, 14-20) :

« Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

 Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

AMEN. 

 

 

 Prière universelle :

R/ Dieu très bon, écoute nos appels. 

 

Sanctus :

R/ Terre et ciel chantez sans fin, le Dieu trois fois saint !

 

Communion : Orgue

 

Sortie : Allez dire à tous les hommes

R/ Allez dire à tous les hommes : Le Royaume est parmi vous, 

    Alléluia, Alléluia ! Le Royaume est parmi vous. 

 

  


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Dimanche de la Parole de Dieu

Le pape François nous propose de faire de ce dimanche le “dimanche de la Parole”. Ce sera chaque année le 3ème dimanche du Temps ordinaire. Cette Parole, c’est celle du Seigneur ; elle doit être annoncée à temps et à contretemps. Dieu veut que tous se convertissent et soient sauvés. Nous sommes tous envoyés pour être les messagers de cette Bonne Nouvelle ; notre mission n’est pas de faire croire, mais de dire et de témoigner. Mais nous ne devons pas oublier que le Seigneur est là. C’est lui qui agit dans le cœur de ceux et celles qui entendent sa Parole.

Benoît XVI, dans son message aux jeunes du monde à l'occasion de la XXIème Journée Mondiale de la Jeunesse dira à propos de la Parole de Dieu : « Chers jeunes, je vous exhorte à devenir des familiers de la Bible, à la garder à portée de la main, pour qu'elle soit pour vous comme une boussole qui indique la route à suivre. En la lisant, vous apprendrez à connaître le Christ. Saint Jérôme observe à ce propos : "L'ignorance des Écritures est l'ignorance du Christ". Un moyen assuré pour approfondir et goûter la parole de Dieu est la lectio divina, qui constitue un véritable itinéraire spirituel par étapes. De la lectio, qui consiste à lire et relire un passage de l'Écriture Sainte en en recueillant les principaux éléments, on passe à la meditatio, qui est comme un temps d'arrêt intérieur, où l'âme se tourne vers Dieu en cherchant à comprendre ce que sa Parole dit aujourd'hui pour la vie concrète. Vient ensuite l'oratio, qui nous permet de nous entretenir avec Dieu dans un dialogue direct, et qui nous conduit enfin à la contemplatio ; celle-ci nous aide à maintenir notre cœur attentif à la présence du Christ, dont la Parole est une « lampe brillant dans l’obscurité, jusqu'à ce que paraisse le jour et que l'étoile du matin se lève dans nos cœurs » (2 P 1, 19). La lecture, l'étude et la méditation de la Parole doivent ensuite déboucher sur l'adhésion d’une vie conforme au Christ et à ses enseignements. »

 

Annonces :

Jeudi 28.01.2021 :         18h00        Chapelet médité à St. Andreas,

                                                    suivi de la messe, et puis de l’adoration

Dimanche 31.01.2021 :  15h00        Messe de notre groupe de « Scouts d’ Europe »

                                                    Saint Jean Bosco de Cologne/Bonn,

                                                    à l’ occasion de leur fête patronale. 

 

 

17 janvier 2021

Messe du 2è dimanche du temps ordinaire (B)

« Voici l’Agneau de Dieu. »

**************************

 

  

 

Entrée : Dieu nous a tous appelés

R/ Nous sommes le corps du Christ,
    Chacun de nous est un membre de ce corps.
    Chacun reçoit la grâce de l’Esprit,
    Pour le bien du corps entier.
    Chacun reçoit la grâce de l’Esprit,
    Pour le bien du corps entier.
 

1. Dieu nous a tous appelés à tenir la même espérance,

    Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit.
    Dieu nous a tous appelés à la même sainteté,
    Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit.

 

Kyrie eléisson:

Kyrie, eeléison, eléison, eeléison. (bis) 

Kriste, eléison, eléison eléison. (bis) 

Kyrie, eeléison, Kyrie eléison, eeléison on. (bis) 

 

Gloria : Gloire à Dieu dans le ciel

R/ Gloire à Dieu dans le ciel ! Grande paix sur la terre ! (bis)
  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint,

  toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit

  dans la gloire de Dieu le Père.

  AMEN.

 

1ère lecture : Premier livre de Samuel (3, 3b-10. 19) :

« Parle, Seigneur, ton serviteur écoute. » 

 

Psaume 39 :

R/ Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté. 

 

2e lecture : Première lettre de St. Paul aux Corinthiens (6, 13b-15a. 17-20) :

« Vos corps sont les membres du Christ. »

Acclamation : Alléluia, Alléluia !

 

Évangile : selon Saint Jean (1, 35-42) :

« Ils virent où il demeurait, et ils restèrent avec lui. » 

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

 

Prière universelle

R/ N’oublie pas Seigneur, n’oublie pas, les cris de tes enfants. 

 

Sanctus : Saint, Saint est le Seigneur

R/ Saint, Saint est le Seigneur, Saint. Éternel est son amour !
1.
Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

    Hosanna au plus haut des cieux.  R/

2. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.

    Hosanna au plus haut des cieux.  R/

 

Communion : Silence

 

Action de grâce : C’est toi, Seigneur, le pain rompu 

R/ C´est toi Seigneur le Pain rompu, livré pour notre vie.

    C´est toi, Seigneur, notre unité, Jésus ressuscité.

1. Jésus, la nuit qu´il fut livré, rompit le pain et dit :

    Prenez, mangez : voici mon corps, livré pour l´univers.  R/

2. Jésus, la nuit qu´il fut livré, montra le vin et dit :

    Prenez, buvez : voici mon sang, versé pour l´univers.  R/

 

Sortie : Mama Maria merci (Langue lingala, R. D. Congo) 


R/ Mama Maria merci Mama,

    nguya yayo toko senge,

    O yeba te tozali bana

    ozala na biso seko.

1. Bosonga sapelet ya ngai te,

    Ezali bonda na pesi bino.

    Ya kobete bisika binso,

    Na mpasi to na esengo.  R/

2. Soki monguna ayeli bino,

    Bana ba ngai bobanga te.

    Bobenga ngai noki noki,

    Nakozala na bino banso.  R/

  


 


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

L’appel de Dieu

Les lectures de ce dimanche nous parlent de la rencontre avec Dieu grâce à des intermédiaires. Dans la première lecture, le vieux prêtre Éli apprend à l’enfant Samuel à écouter la Parole de Dieu. Dans l’Evangile, Jean Baptiste conduit André et un autre disciple à Jésus, André invite son frère Simon à rencontrer le Seigneur, Simon en parle à Philippe qui, à son tour, transmet la nouvelle à Nathanaël... Et il en est ainsi depuis 2000 ans ! L’appel de Dieu est transmis par quelqu’un qui, ayant rencontré Jésus, en parle à d’autres. Saint Jean dira dans sa première lettre : «Ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé, ce que nos mains ont touché du Verbe de vie... nous vous l’annonçons.» (1 Jean 1, 1-4).

Jésus appelle André, Jacques, Simon et Jean, mais il nous appelle nous aussi. Autrefois, il y avait plein de prêtres, de religieux et religieuses, de gens qui s’engageaient au nom de leur foi chrétienne. Aujourd’hui, ils sont beaucoup moins nombreux à répondre de cette façon et nous ne pouvons plus nous permettre de laisser aux autres le soin de faire le travail à notre place. Nous ne pouvons plus dire maintenant : «que les religieuses se chargent d’éduquer nos enfants et nos petits enfants dans la foi chrétienne; que les missionnaires aident les gens des pays plus pauvres; que les bénévoles visitent les malades; que les laïcs engagés s’occupent des personnes âgées, etc.» Aujourd’hui, nous sommes tous appelés à faire notre part, à mettre l’épaule à la roue, à donner un coup de main.

Avec André et Simon, Jacques et Jean, le Seigneur nous invite à le suivre et à construire, jour après jour, le Royaume de Dieu chez-nous. Il nous appelle par notre nom et nous indique le chemin qui s’ouvre devant nous : «Tu es Simon, Claudette, Hélène, Jean-Claude! Tu t’appelleras messager de la paix, éducateur de la foi, ami plein de tendresse, protecteur du plus faible, bénévole de l’encouragement…» L’appel s’adresse à tous, sans exception.

 

Annonces :

Jeudi 21.01.2021 :         19h00        Messe à St. Andreas, suivie de l’adoration

 

 

 

 

10 janvier 2021

Messe du Baptême du Seigneur (B)

« Moi, je vous ai baptisé avec de l’eau ;

lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »

*****************************************

 

  

Entrée : Seigneur, tu nous appelles

R/ Seigneur, tu nous appelles et nous allons vers Toi ;

    Ta bonne nouvelle nous met le cœur en joie. (bis) 

1. Nous marchons vers ton autel, où nous attend ton pardon,
    Répondant à ton appel, nous chantons ton Nom.  R/
3. Donne-nous de partager la foi qui est dans nos cœurs,

    Et fais-nous, par ta bonté, devenir meilleurs.  R/

 

(Aspersion) : J’ai vu jaillir

J’ai vu jaillir du seuil du Temple une source d’eaux vives : où passe son torrent, la vie renaîtra ;

 et tous ceux qui étaient plongés dans ses flots étaient sauvés de la mort et du péché.

Ils chantaient dans l’allégresse le Cantique de l’Agneau : Alléluia !

Gloria Patri et Filio et Spiritui Sancto,

sicut erat in principio et nunc et semper et in saecula saeculorum, Amen.  J’ai vu… 

 

Gloria : Gloire à Dieu dans le ciel

R/ Gloire à Dieu dans le ciel ! Grande paix sur la terre ! (bis)

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint,

  toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit

  dans la gloire de Dieu le Père. AMEN.

 

1e lecture : livre d’Isaïe (55,1-11) :

« Venez, voici de l’eau ! Écoutez, et vous vivrez. » 

 

Cantique d’Isaïe :

R/ Exultant de joie, vous puiserez aux sources du salut ! 

 

2e lecture : première lettre de saint Jean (5, 1-9) :

« L’Esprit, l’eau et le sang. » 

 

Alléluia : Alléluia, Alléluia, Alléluia ! (bis)

 

Évangile : selon saint Marc (1, 7-11) :

« Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. »

 

Profession de foi : Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.


Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle. AMEN.

 

Prière universelle :

R/ Fils du Dieu vivant, exauce-nous. 

 

Communion : Silence

 

Action de grâce : En marchant vers toi, Seigneur


R/ En marchant vers toi, Seigneur,

    notre cœur est plein de joie :

    Ta lumière nous conduit

    vers le Père dans l’Esprit,

    au Royaume de la Vie. 

1. Par ce Pain que nous mangeons,

    Pain des pauvres, Pain des forts,
    Tu restaures notre corps,

    Tu apaises notre faim
    Jusqu'au jour de ton retour. 
R/
3. Par ce Pain que nous mangeons,

    Pain unique, Pain rompu,
    Tu rassembles les croyants,

    Peuple saint de baptisés
    Appelés à l'unité. 
R/

 

 Sortie : Je voudrais marcher

R/ Je voudrais marcher aux côtés de mon Seigneur,

    Sur le chemin qui mène à Dieu.

    Rien ne pourra m’empêcher,

    J’irai jusqu’au bout.
4. C’est le chemin de la vie… C’est le chemin du Seigneur ; 

    Ne voudrais-tu pas y marcher toi aussi ?  R/ 


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Le Baptême du Seigneur

L’Évangile de ce dimanche nous rapporte l’événement du baptême de Jésus. Ce baptême donné par Jean Baptiste était un geste de pénitence. Ceux qui demandaient à le recevoir manifestaient qu’ils se reconnaissaient pécheurs. Ils étaient plongés dans les eaux du Jourdain et en ressortaient purifiés. Cette démarche les engageait sur la route d’une véritable conversion. Or voilà que Jésus est là. Il se tient au milieu de tous ces gens qui demandent à Dieu de les apaiser. Bien sûr, lui, le Fils bien-aimé du Père n’avait pas de péché à se faire pardonner. Alors pourquoi demande-t-il à recevoir ce baptême de conversion ?

Certains répondent qu’il a voulu donner l’exemple. C’est sans doute bien, mais il nous faut aller plus loin. La démarche de Jésus a une signification unique. Il faut savoir que le mot “baptême” signifie “plonger”. Au jour de son baptême, Jésus, pur de tout péché, a été plongé dans l’eau du Jourdain. Il en est ressorti porteur de tout le péché du monde. Il l’a pris sur lui pour nous en libérer. Quant à nous, au jour de notre baptême, nous avons été immergés dans l’amour qui est en Dieu, Père, Fils et Saint Esprit. Ce jour-là, Jésus nous a dit : “Tu es mon enfant bien-aimé.”

Jésus n’avait pas besoin de ce baptême donné par Jean Baptiste. Il n’avait pas de péché à se faire pardonner. Mais il a tenu à rejoindre tous les hommes pécheurs. Il a pris sur lui tous leurs péchés et toutes leurs misères. Avec nous, il porte sa croix et nous la portons avec lui. Notre vie peut être marquée par bien des faiblesses, des histoires tourmentées ou malheureuses. Mais le Seigneur est là. Il nous rejoint. Avec lui, c’est l’espérance qui renaît. La Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres, les pécheurs sont pardonnés, les malades sont guéris et relevés. Quand Jésus est là, plus rien ne peut être comme avant.

 

Annonces :

Jeudi 14.01.2021 :         19h00        Messe à St. Andreas, suivie de l’adoration

 

 

 

***************************

 

BONNE  ET  HEUREUSE

ANNÉE  2021 !

 

 

 

03 janvier 2021

Messe de l’Épiphanie du Seigneur (B)

« Nous avons vu son étoile à l’orient

et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »

************************************************

 

Entrée : Une lumière s’est levée


1. Une Lumière s’est levée,

    Alléluia, Alléluia !

    Illuminant ceux qui marchaient

    dans les ténèbres de la mort.

    Le Verbe s’est manifesté,

    Nous avons vu sa Gloire,

    Alléluia, Alléluia ! 

4. Lève les yeux autour de toi,

    Alléluia, Alléluia !

    Vers Toi la gloire des nations,

    comme un torrent déborde.

    Venez, entrez, prosternons-nous

    devant le Dieu qui nous a faits,

    Alléluia, Alléluia !

 

    Gloria :  

R/ Gloire à Dieu, gloire à Dieu, au plus haut des cieux ! 

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint,

  toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit

  dans la gloire de Dieu le Père.

  AMEN.

 

1e lecture : livre d’Isaïe (60, 1-6) :

« La gloire du Seigneur s’est levée sur toi. » 

 

Psaume 71 :

R/ Parmi toutes les nations, Seigneur, on connaitra ton salut. 

 

2e lecture : lettre de saint Paul aux Éphésiens (3, 2-3a. 5-6) :

« Il est maintenant  révélé que les nations sont associées au même héritage. » 

 

Évangile : selon saint Matthieu (2, 1-1) :

Nous sommes venus d’Orient adorer le roi.

 

Profession de la foi : Symbole de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu,
le Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre,
de l'univers visible et invisible.

 

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, née de la Lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé, de même nature que le Père,
et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel;
par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie,
et S'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures,
et Il monta au ciel; Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts;
et son règne n'aura pas de fin.

 

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie;
Il procède du Père et du Fils;
avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire;
Il a parlé par les prophètes.

 

Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

AMEN.  

 

Prière universelle :

R/ Lumière pour les hommes, Seigneur, éclaire-nous. 

 

Communion : Es ist ein Ros entsprungen / Dans une étable obscure


1. Es ist ein' Ros' entsprungen,

    aus einer Wurzel zart.
    Wie uns die Alten sungen,
    von Jesse kam die Art,
    Und hat ein Blüm'lein 'bracht;
    mitten im kalten Winter,
    wohl zu der halben Nacht.

3. Das Blümelein so kleine,
    das duftet uns so süß;
    mit seinem hellen Scheine
    vertreibt’s die Finsternis.
    Wahr‘ Mensch und wahrer Gott,
    hilft uns aus allem Leide,
    rettet von Sünd und Tod.

3. Plein d'une foi profonde,

    Le monde est à genoux !
    Ô Maître, ô Roi du monde
   

    Ô Jésus tout petit !
    Le monde entier t'acclame,
    Dans l'adorable nuit. 

    Étends les mains sur nous ! 

 

 

Sortie : Une lumière s’est levée


7. Nous Te louons Père très saint,

    Toi qui nous as donné ton Fils.

    Pour qu’en sa chair brille à nos yeux,

    L’Amour dont Tu nous as aimés.

    Gloire à l’Esprit qui nous conduit

    Vers la Lumière de la Vie,

    Alléluia, Alléluia !

  


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Epiphanie du Seigneur

L'Épiphanie est la fête de tous ceux qui, tout en menant une vie droite, avec le sens de la justice et du service, ne connaissent pas Jésus Christ mais que Dieu aime, que Dieu éclaire, et que Dieu attire à lui par sa grâce.

Tout homme, dès qu'il vient au monde, voit se lever au ciel de son cœur une étoile, son étoile. Elle est un discret appel ainsi qu'un mystérieux attrait pour partir à la recherche de Dieu. Elle est un «signe» qui nous est donné, un signe qui nous provoque et nous interroge. Ça peut-être une personne rencontrée; un livre qui nous tombe sous la main; un film qui nous traverse l’esprit et le cœur, un événement inattendu : une maladie grave, un enfant qui naît, une perte d’emploi, un nouveau travail ou une nouvelle responsabilité, etc.

L’Évangile de ce dimanche nous montre les sages qui, pour se rendre à Bethléem, ont été guidés par une étoile, puis par l’Écriture. Le chemin des sages d’Orient est parfois éclairé et parfois obscure. Ces chercheurs de Dieu ne se découragent pas pour autant et continuent leur exploration. Après avoir trouvé le Seigneur, ils lui rendent hommage. Ils retournent ensuite dans leurs pays par une nouvelle route : le contact avec Dieu ouvre des voies inconnues et change notre façon de penser, d’agir et de vivre.

Cet Evangile s’adresse à chacun de nous. Il nous interroge sur notre attitude envers Dieu : Sommes-nous capables, comme les sages d’Orient, à la suite de notre étoile, de nous mettre en route, d’être des chercheurs de Dieu ?

Au début de cette nouvelle année, nous recevons cet appel à devenir des assoiffés de Dieu. Ainsi, nous serons pour les autres comme une étoile qui leur donnera envie d’en faire autant. C’est cela que nous pouvons nous souhaiter les uns aux autres pour que 2021 soit une bonne année. 

 

Annonces :

Jeudi 07.01.2021 :         09h30        24 heures d'adoration du Saint-Sacrement à St. Andreas

Vendredi 08.01.2021:     09h00        Messe à St. Andreas

 

 

 

 

***************************

 

BONNE  ET  HEUREUSE

ANNÉE  2021 !

 

 

 

27 décembre 2020

Messe de la Sainte Famille (B)

« Mes yeux ont vu ton salut,

que tu as préparé à la face de tous les peuples. »

******************************************

 

Entrée : À pleine voix chantons pour Dieu

1. A pleine voix chantons pour Dieu

    Nos chants de joie, nos chants de fête !

    Dieu est présent dans un enfant :

    Sa gloire habite notre terre !

    A pleine voix chantons pour Dieu

    Nos chants de joie, nos chants de fête !

 

Gloria:

  R/ Gloria, gloria, gloria in excelsis Deo ! (bis) 

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

   nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint,

  toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit

  dans la gloire de Dieu le Père.

  AMEN.  R/

 

1e lecture : livre de la Genèse (15, 1-6 ; 21, 1-3) :

« Ton héritier sera quelqu’un de ton sang. » 

 

Psaume 104 :

R/ Le Seigneur s’est souvenu de son alliance.

 

2e lecture : lettre de St. Paul aux Hébreux (11, 8.11-12.17-19) :

La foi d’Abraham, de Sara et d’Isaac. 

 

Évangile : selon st Luc (2, 22-40) :

« L’enfant grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse. » 

 

Profession de la foi : Symbole de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu,
le Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre,
de l'univers visible et invisible.

 

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, née de la Lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé, de même nature que le Père ;
et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel;
par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie,
et S'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures,
et Il monta au ciel; Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts;
et son règne n'aura pas de fin.

 

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie;
Il procède du Père et du Fils;
avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire;
Il a parlé par les prophètes.

 

Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.
AMEN.

 

Prière universelle :

R/ Seigneur rassemble-nous, dans la paix de ton amour. 

Communion : Ich steh an deiner Krippe hier 

1. Ich steh an deiner Krippe hier,
    o Jesu, du mein Leben;
    ich komme, bring und schenke dir,
    was du mir hast gegeben.
    Nimm hin, es ist mein Geist und Sinn,
    Herz, Seel und Mut, nimm alles hin
    und lass dir's wohlgefallen.

2. Da ich noch nicht geboren war,
    da bist du mir geboren
    und hast mich dir zu eigen gar,
    eh ich dich kannt, erkoren.
    Eh ich durch deine Hand gemacht,
    da hast du schon bei dir bedacht,
    wie du mein wolltest werden.

4. Ich sehe dich mit Freuden an
    und kann mich nicht satt sehen;
    und weil ich nun nichts weiter kann,
    bleib ich anbetend stehen.
    O dass mein Sinn ein Abgrund wär
    und meine Seel ein weites Meer,
    dass ich dich möchte fassen!

 

Sortie : Il est né le divin enfant


R/ Il est né le divin enfant,

    Jouez hautbois, résonnez musettes !

    Il est né le divin enfant,

    Chantons tous son avènement.

1. Le Sauveur que le monde attend,

    Pour tout homme est la vraie lumière !

    Le Sauveur que le monde attend,

    Est clarté pour tous les vivants !  R/

 

  


MEDITATION ET PRIÈRE

 

Fête de la Sainte Famille 

En ce dimanche après Noël, nous voici parvenus à la fête de la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph. En Jésus, c’est Dieu qui s’est fait petit enfant faible et fragile. Pour le reconnaître, il faut le regard de la foi. Vivre Noël, c’est accueillir Jésus qui nous rejoint et qui veut vivre en chacun de nous. Tout cela ne sera possible que si nous sortons de l’agitation du monde pour nous attacher à Celui qui veut être au cœur de notre vie.

Les textes bibliques de ce dimanche insistent sur la foi. La première lecture et la lettre aux Hébreux nous parlent de la foi d’Abraham. Voilà un homme qui s’est mis en route pour aller vers le pays que Dieu lui destinait. Il est parti sans savoir où il allait. Il a cru à la Parole de Dieu qui lui promettait une descendance issue de son sang. Nous comprenons que la foi ce n’est pas seulement adhérer à des idées, des croyances ; c’est d’abord se mettre en route, c’est s’engager sur le chemin que Dieu nous montre.

La foi façonne des existences solides. Elle nous aide à faire face aux problèmes de la vie. La lettre aux Hébreux a été écrite pour des chrétiens persécutés. L’auteur de cette lettre a voulu les édifier et les encourager à tenir bon. Il leur montre Abraham comme modèle de la foi en Dieu.

Le message qui provient de la Sainte Famille est aussi un message de foi. Dans la vie familiale de Marie et Joseph, Dieu est au centre ; il l’est en la personne de Jésus. La famille de Nazareth est sainte parce qu’elle est centrée sur la personne de Jésus. Voilà cet idéal qui est proposé aujourd’hui à toutes nos familles, parents et enfants.

Centrées sur Jésus, les familles deviennent des lieux d’éducation et d’amour véritable ; elles trouvent la joie de prier et de louer Dieu.

En ce jour, confions à Marie, Reine et Mère de la famille, toutes les familles du monde. Nous n’oublions pas toutes celles douloureusement éprouvées par le deuil, la maladie d’un proche, la mésentente. Nous demandons au Seigneur qu’elles rencontrent des témoins de l’amour qui est en Dieu. Qu’elles puissent vivre dans la foi, dans la concorde, dans l’aide réciproque. Que Marie nous aide à accueillir la Parole de son Fils et à faire “tout ce qu’il nous dira”. Qu’elle soit toujours avec nous pour nous garder fidèles à son amour.

 

Annonces :

Jeudi 31.12.2020 :              18h00          Chapelet médité à l’aumônerie

                                               19h00          Messe à St. Andreas, suivie de l’adoration

 

À noter :

Du 28 décembre 2020 au 1er janvier 2021 : Pas de permanence à l’aumônerie !

 

 

 

 

20 décembre 2020

Messe du 4e dimanche de l’Avent (B)

« Voici la servante du Seigneur ;

que tout se passe pour moi selon ta parole. »

***************************************

 

  

 

Entrée : Venez, Divin Messie


R/ Venez, Divin Messie,
    Nous rendre espoir et nous sauver !
    Vous êtes notre vie :
    Venez, venez, venez !

1. O Fils de Dieu, ne tardez pas ;
    Par votre Corps donnez la joie
    A notre monde en désarroi.
    Redites-nous encore
    De quel amour vous nous aimez ;
    Tant d'hommes vous ignorent !
    Venez, venez, venez !  R/
 

  


 

Kyrie :

Kyrie, eeléison, eléison, eeléison. (bis) 

Kriste, eléison, eléison eléison. (bis) 

Kyrie, eeléison, Kyrie eléison, eeléison on. (bis) 

 

1e lecture : second livre de Samuel (7, 1-5. 8b-12. 14a. 16) :

La royauté de David subsistera toujours devant le Seigneur.

 

Psaume 88 :

R/ Ton amour, Seigneur, sans fin je le chante.

 

2e lecture : 1ère lettre de saint Paul aux Romains (16, 25-27) :

Le mystère gardé depuis toujours dans le silence est maintenant manifesté.

 

Acclamation :

R/ Allé alléluia yé kanvou Gnanmien allé alléluia (allé allé) 

    Béman yé bo yé sro, yé kanvou Gnanmien alléluia (allé allé)

 

Évangile : selon saint Luc (1, 26-38) :

« Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils. » 

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle. AMEN.

 

Prière universelle :

R/ Oh ! Seigneur en ce jour, écoute nos prières. 

 

Offertoire : Hwânthe Lwe ba (Côte d’ivoire) 


R/ Ouanté louéba louéba (bis)

    Lo lé lo m’pha ha i mô,

    dè é do é bho ndu

    O tché se o gré m’pha i krinkrin (bis) 

1. Dè e do e bo ndu lo o li hé é ké.  R/

2. Lo Ouanté m’pha ha yi lo o li é ké.  R/

  


Sanctus : Saint, Saint est le Seigneur

R/ Saint, Saint est le Seigneur, Saint, éternel est son amour !

1. Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.
    Hosanna au plus haut des cieux.  R/

2. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !
    Hosanna au plus haut des cieux.  R/

 

Action de grâce : Donne-nous ton Fils

R/ Vierge bénie entre toutes les femmes,
    Mère choisie entre toutes les mères,
    Mère du Christ et mère des hommes,
    Donne-nous ton Fils, donne-nous ton Fils.

1. Entre toutes les femmes du monde le Seigneur t´a choisie
    Pour que brille à jamais sur la terre la lumière de Dieu.  R/
2. Comme coule la source limpide, la tendresse de Dieu
    Envahit chaque instant de ta vie et nous donne un Sauveur.  R/

 

Sortie : Vierge Sainte, Dieu t’a choisie 


1. Vierge Sainte, Dieu t'a choisie,
    Depuis toute éternité,
    Pour nous donner son Fils bien-aimé,
    Pleine de grâce nous t'acclamons.
R/ Ave ! Ave ! Ave Maria !
2.
Par ta foi et par ton amour,
    Ô Servante du Seigneur !
    Tu participes à l'œuvre de Dieu,
    Pleine de grâce, nous te louons.  R/
3. Ô Marie, Refuge très sûr
    Pour les hommes, tes enfants,
    Tu nous comprends et veilles sur nous,
    Pleine de grâce nous te louons.  R/

 

  


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Dieu cherche une maison !

Dans la première lecture d’aujourd’hui, David veut construire un temple à Jahvé : «J’habite dans une maison de cèdre, et l’arche de Dieu habite sous la tente.» Mais un peu plus loin dans le texte, nous voyons que Dieu refuse.

La fête de Noël nous révèle que ce n’est pas nous qui devons monter pour nous approcher de Dieu, c’est Dieu qui descend et vient habiter chez-nous.

Dieu ne fuit pas les difficultés de la vie. Il est simplement l’un de nous. Il s’invite dans nos maisons, comme il le fit chez Marie. Nous pourrons alors le conduire un peu partout, dans le vrai monde, particulièrement chez ceux qui souffrent, chez ceux qui ont le plus besoin de notre aide : les malades, les personnes âgées, les jeunes aux prises avec des problèmes de drogues, les sans-travail, les sans-foyers, les personnes seules, etc. C’est ce qui s’est passé avec Marie. Une fois qu’elle eut prononcé son « fiat » («qu’il me soit fait selon ton désir»). Elle quitta son village «en hâte» pour visiter sa cousine Élizabeth qui, elle aussi était enceinte, et avait besoin d’assistance. Marie voulait ainsi partager sa grande joie d’être devenue le temple de Dieu.

Demandons à Marie de nous obtenir un peu de sa simplicité. Il suffit de dire vraiment « oui » pour que notre désert fleurisse et que notre stérilité devienne féconde.

 

Annonces :

Jeudi 24.12.2020 :         21h00        Messe  de la Nuit de Noël à St. Andreas

Vendredi 25.12.2020 :   11h00        Messe du Jour de Noël à St. Andreas

 

À noter :

 

 

 

 

 

 

 

 13 décembre 2020

Messe du 3e dimanche de l’Avent (B)

« Redressez le chemin du Seigneur ! »

*****************************************

 

  

 

Entrée : Joie au ciel 

1. Joie au Ciel! Exulte la terre!

    Montagnes et collines chantent de joie devant lui,

    Et tous les arbres des forêts l'applaudiront.

R/ Car le Seigneur viendra, et mes lèvres chanteront : 

    Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! 

2. Joie au ciel! Exulte la terre!

    Fidèle à sa promesse, notre Seigneur reviendra

    Avec puissance et majesté, alléluia!  R/

 

1e lecture : livre d’Isaïe (61, 1-2a. 10-11) :

« Je tressaille de joie dans le Seigneur. »

 

Cantique Lc 1, 46b-48, 49-50, 53-54 :

R/ J’exulte de joie dans le Seigneur, mon âme jubile en mon Dieu.

 

2e lecture : 1ère lettre de saint Paul aux Thessaloniciens (5, 16-24) :

« Que votre esprit, votre âme et votre corps soient gardés pour la venue du Seigneur. »

 

Évangile : selon saint Jean (1, 6-8. 19-28) :

« Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas. » 

 

Profession de la foi : Symbole de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu,
le Père Tout-Puissant,

Créateur du ciel et de la terre,
de l'univers visible et invisible.

 

Je crois en un seul Seigneur,

Jésus-Christ le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu,

Lumière, née de la Lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé,

de même nature que le Père,
et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut,

Il descendit du ciel;
par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie,
et S'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures,
et Il monta au ciel;

Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts;
et son règne n'aura pas de fin. 

 

Je crois en l'Esprit Saint,

qui est Seigneur et qui donne la vie;
Il procède du Père et du Fils;
avec le Père et le Fils,

Il reçoit même adoration et même gloire;
Il a parlé par les prophètes. 

 

Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême, pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

AMEN. 

 

Prière universelle :

R/ Viens Emmanuel, viens, viens nous sauver. 

 

Communion : Orgue 

 

Sortie : Aube nouvelle / Seht, neuer Morgen in unsrer Nacht 

1. Aube nouvelle dans notre nuit
    pour sauver son peuple, Dieu va venir
    Joie pour les pauvres, fête aujourd’hui,
    il faut préparer la route au Seigneur

    Il faut préparer la route au Seigneur.  (bis)
1. Seht, neuer Morgen in unsrer Nacht:

    Gott befreit sein Volk, schon kommt er herbei.

    Glück für die Menschen. Fest ohne End.

    Bereitet den Weg, den Weg für den Herrn.  (bis) 

 

 

 

MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Gaudete, le dimanche de la joie

Ce troisième dimanche de l'Avent est dit « le dimanche de la joie » : «Gaudete in Domino semper : iterum dico, gaudete !» «Soyez dans la joie du Seigneur, soyez toujours dans la joie », dit l’antienne d’ouverture de la messe de ce dimanche. « Savoir que Dieu est proche, attentif et plein de compassion, (...), qu'il est un père miséricordieux qui s'intéresse à nous dans le respect de notre liberté, est motif d'une joie profonde » (saint Jean-Paul II).

Dans les lectures de ce dimanche, Isaïe en esclavage à Babylone, Paul dans une prison, nous parlent de la joie ! Isaïe et Paul ont en commun une chose que nous avons tendance à oublier : ils espèrent en Dieu. Ils savent que même s’ils sont au fond de la souffrance et de la mort, Dieu ne les abandonnera jamais. Il viendra à leur secours et les délivrera. Cette espérance est fondée sur la fidélité de Dieu, sur le message des prophètes, d’Isaïe à Jean Baptiste, sur l’espérance de la venue du Messie, l’envoyé de Dieu pour sauver son peuple.

C’est bien à cette joie divine que nous sommes appelés. Ces quelques jours d’Avent qu’il nous reste sont le moment béni pour faire grandir en nous l’attente de recevoir Dieu venant en nous, pour lui laisser une place dans notre cœur pour qu’il puisse y répandre vraiment toute sa joie à Noël et pour que toutes les joies des jours de fêtes soient vécues dans la joie de Dieu.

 

Annonces :

Jeudi 17.12.2020 :         19h00        Messe à St. Andreas, suivie de l’adoration

 

À noter :

Jeudi 24 décembre 2020 à 21h00 : Messe de la Nuit de Noël à St. Andreas

Vendredi 25 décembre 2020 à 11h00 : Messe du Jour de Noël à St. Andreas

 

 

 

 

06 décembre 2020

Messe du 2e dimanche de l’Avent (B)

« Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route. »

*************************************************************

 

Entrée : Préparez le chemin du Seigneur

R/ Préparez le chemin du Seigneur,

    Ouvrez large la porte de vos cœurs :

    Il viendra le Sauveur,

    Et tout homme verra le salut de Dieu.

2. Dis aux timides qui s'affolent :

    Ne craignez pas, prenez courage !

    Dieu vient lui-même nous sauver,

    Il vous conduira vers sa joie !  R/

 

Kyrie, Sanctus et Agnus Dei :

Messe grégorienne de l’Avent et du Carême

 

1e lecture : livre d’Isaïe (40, 1-5. 9-11) :

« Préparez le chemin du Seigneur. ». 

 

Psaume 84 :

R/ Fais-nous voir, Seigneur, ton amour ;

    que nous soit donné ton salut.

 

2e lecture : 2è lettre de saint Pierre Apôtre (3, 8-14) :

« Ce que nous attendons, c’est un ciel nouveau et une terre nouvelle. »

 

Évangile : selon saint Marc (1, 1-8) :

Rendez droits les sentiers du Seigneur. 

 

Acclamation : Ecce Dominus veniet 

 

Profession de la foi : Symbole de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu,
le Père Tout-Puissant,

Créateur du ciel et de la terre,
de l'univers visible et invisible.

 

Je crois en un seul Seigneur,

Jésus-Christ le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu,

Lumière, née de la Lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé,

de même nature que le Père,
et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut,

Il descendit du ciel;
par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie,
et S'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures,
et Il monta au ciel;

Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts;
et son règne n'aura pas de fin. 

 

Je crois en l'Esprit Saint,

qui est Seigneur et qui donne la vie;
Il procède du Père et du Fils;
avec le Père et le Fils,

Il reçoit même adoration et même gloire;
Il a parlé par les prophètes. 

 

Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême, pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

AMEN. 

 

Prière universelle :

R/ Réveille ta puissance, Seigneur, viens nous sauver.

 

Communion : Orgue

 

Action de grâce : Voici la demeure de Dieu parmi les hommes

R/ Voici la demeure de Dieu parmi les hommes,
    Marie, terre admirable, terre de la promesse,
    Mère de l'Emmanuel.

1. L'ange du Seigneur fut envoyé à Marie,
    Et la Vierge fut éblouie par la lumière.
    Ecoute, Marie, Vierge du Christ :
    Tu concevras et tu enfanteras un fils,
    Tu es le paradis nouveau et la terre promise
    En toi le soleil a établi sa demeure.  R/

 

Sortie : Alma Redemptoris Mater

 

 

 MÉDITATION ET PRIÈRE

 

"Préparez le chemin du Seigneur !" 

Les trois lectures de ce deuxième dimanche de l’Avent nous invitent à bien nous préparer à la venue du Seigneur. Isaïe (1ère lecture) souligne le besoin  «d’aplanir le chemin, de combler les ravins, de redresser les passages tortueux» ; Pierre (2ème lecture) et Jean Baptiste (Évangile) ajoutent qu’il est important de «convertir notre cœur».

Jean n’est pas allé au désert pour s’assoir en silence. Il a vécu une conversion profonde et il invite les autres à en faire autant. Il sait que le contact avec Dieu peut transformer notre vie et nous redonner la joie et l’espérance.

Le désert peut prendre des formes différentes : un lieu retiré où il devient possible d’entendre ses voix intérieures, une église et sa communauté chrétienne qui nous invitent au recueillement et au partage, un groupe de réflexion où l’on construit avec d’autres notre vision du monde, un site Internet qui ouvre de nouveaux horizons et nous met en contact avec d’autres chercheurs de sens, une œuvre d’art ou une pièce musicale qui nous amène à aller plus loin au dedans de nous-mêmes, etc.

Le désert est l’endroit qui nous permet de diminuer le volume des bruits discordants qui nous agressent de toutes parts. C’est l’environnement qui nous met en position d’écoute, de veille et d’attente.

Jean Baptiste nous dit encore que Dieu viendra chez-nous si nous lui préparons le chemin. Sur la route de notre vie, le temps a multiplié les trous, les bosses, les nids de poule. Il y a des courbes trop raides et des dénivellations trop accentuées. Préparer le chemin du Seigneur, c’est donc redresser, aplanir, réparer, illuminer, repaver…

Nous sommes invités aujourd’hui à regarder notre vie pour voir ce qui doit être amélioré ou refait à neuf, afin de permettre au Seigneur d’arriver jusqu’à nous. Qu’est-ce que nous pourrions changer pour être plus fraternel, plus chrétien, plus humain ?

L’Avent est un temps d’attente, de préparation, de conversion. Il s’agit de tourner le dos au passé et de miser sur le présent et sur l’avenir, de changer la vision que nous avons de nous-mêmes, afin de devenir meilleurs. C’est une affaire de cœur. C’est une invitation à «préparer les chemins du Seigneur».

 

Annonces :

Jeudi 10.12.2020                19h00          Messe à St. Andreas, suivie de l’adoration

 

 

 

 

 

29 novembre 2020

Messe du 1er dimanche de l’Avent (B)

« Prenez garde, veillez : car vous ne savez pas quand viendra le moment. »

**********************************************************

 

Entrée : Toi qui viens pour tout sauver 

1. Toi qui viens pour tout sauver,

    L’univers périt sans toi ;

    Fais pleuvoir sur lui ta joie,

    Toi qui viens pour tout sauver.

2. Viens offrir encore ton Pain

    Et ton Vin aux miséreux ;

    Pour qu'ils voient le don de Dieu,

    Viens offrir encore ton pain.

3. Toi qui viens pour tout sauver,

    Fais lever enfin le jour

    De la paix dans ton amour, 

    Toi qui viens pour tout sauver.

 

1e lecture : livre d’Isaïe (63, 16b-17. 19b ; 64, 2b-7) :

« Ah ! Si tu déchirais les cieux, si tu descendais ! » 

 

Psaume 79 :

R/ Fais-nous revenir à Toi, Seigneur !

    Que ton Peuple en toi retrouve sa joie ! Manifeste-nous ton Salut ! 

 

1. Bergers d’Israël, écoute,

    Resplendis au-dessus des Kéroubim !

Réveille ta vaillance,

et viens nous sauver.  R/

2. Dieu de l’univers, reviens !

    Du haut des cieux, regarde et vois :

visite cette vigne, protège-la,

celle  qu’as plantée ta main puissante.  R/

3. Que ta main soutienne ton protégé,

    le fils de l’homme qui te doit sa force.

Jamais plus nous n’irons loin de toi :

fais-nous vivre et invoquer ton nom !  R/

 

2e lecture : 1ère lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens (1, 3-9) :  

Nous attendons de voir se révéler notre Seigneur Jésus Christ.

 

Évangile : selon saint Marc (13, 33-37) :

« Veillez, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison. » 

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

AMEN.

 

Prière universelle :

R/ Sûrs de ton amour et forts de notre foi,

    Seigneur, nous te prions.

 

Sanctus (Messe grégorienne de l’Avent et du Carême) :

 

Communion : Orgue 

 

Sortie : Venez, Divin Messie

R/ Venez, Divin Messie,
    Nous rendre espoir et nous sauver !
    Vous êtes notre vie :
    Venez, venez, venez !

4. Quand vous viendrez au dernier jour
    Juger le monde sur l'amour,
    Que nous veillons pour ce retour !
    Que votre main nous prenne
    Dans le Royaume des sauvés !
    Que meure enfin la haine,
    Venez, venez, venez !


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

1er dimanche de l’Avent

En ce premier dimanche de l’Avent, nous entrons dans une nouvelle année liturgique. Au fil des semaines, elle nous conduira jusqu’à Noël. Nous nous rappelons que le mot Avent signifie avènement. L’Avent, c’est le temps de la venue du Seigneur. Nous chrétiens, nous pensons tous à Noël. Nous espérons pouvoir nous rassembler à l’église pour chanter la naissance du Messie. C’est un tournant absolument essentiel dans l’histoire de notre monde.

Le Cardinal Eyt disait que nous ne sommes pas deux mille ans après Jésus Christ, mais deux mille ans avec Jésus Christ. Son amour ne cesse de nous accompagner. Aujourd’hui le Christ continue à venir dans notre vie. Et l’Évangile de ce dimanche nous annonce qu’il est aussi celui qui reviendra. En ce jour, nous recevons des appels à veiller et à préparer activement ce grand retour.

On entend dire que le plus important à Noël, c’est de pouvoir se retrouver en famille. Oui, bien sûr, mais pour nous chrétiens, c’est tout autre chose. Noël, c’est d’abord Jésus qui est venu, qui vient et qui reviendra. Toutes les crèches sont là pour nous parler de cette venue. Elles nous rappellent que Dieu nous rejoint dans notre nuit. Il se fait “Emmanuel”, Dieu avec nous. Avec lui, c’est la Bonne Nouvelle qui est annoncée à tous ceux qui n’en peuvent plus de souffrir de l’exclusion et de la solitude.

Vivre le temps de l’Avent, c’est accueillir le Sauveur qui vient faire naître en nous une grande espérance. Restons éveillés pour ne pas manquer ce grand rendez-vous. Sur ce chemin de l’Avent, le Seigneur est là. Il se fait notre compagnon de route et notre nourriture. Il est Celui qui nous annonce notre délivrance. C’est pour cette raison qu’il nous recommande de rester éveillés et de prier. Chaque matin est une retrouvaille de Jésus Christ et de son Évangile. On reprend la résolution d’être attentifs à Dieu, à notre tâche et aux personnes que nous allons rencontrer. Et surtout, ne lâchons jamais la prière. Grâce à elle, nous pourrons rester éveillés pour ne pas manquer ce rendez-vous.

Demandons au Seigneur qu’il ne laisse pas le sommeil nous gagner. Qu’il dirige nos regards vers Celui qui vient faire fleurir la paix et la vie. Qu’il nous aide à devenir les veilleurs de notre humanité. C’est là, au cœur de notre vie de tous les jours, que nous voulons l’accueillir.

 

Annonces :

Jeudi 03.12.2020 :              09h30          24 heures d’adoration eucharistique à St. Andreas,

                                                                     avec la possibilité de se confesser à 18h30

Vendredi 04.12.2020 :       09h00          Messe à St. Andreas

 

À noter :

Ø  Vente des Missels des Dimanches 2021 en cours. Un exemplaire coûte 10 €. 

Ø  Pour les 24 heures d’adoration du jeudi 04 décembre 2020, prière de vous inscrire sur la liste Doodle avec le lien ci-après : (http://doodle.com/poll/p6w7dciyzszhmers)

Ø  Dimanche 06 décembre 2020 : À la sortie de la messe, pot sur le parvis de l’église St. Andreas au profit d’un orphelinat du Rwanda. 

 

 

 

 

 

 

 


Permanence 

Raphaël Mutombo se fera une joie de vous accueillir et de vous renseigner, à l'aumônerie Rolandstrasse, 2 – 53179 Bonn:

Lundi 15h - 18h, Jeudi 9h - 12h, Vendredi 9h - 12h

 

Messes

Bonn
Dimanche 11h à St. Andreas
Andreasstrasse Bonn-Rüngsdorf
Autobus 613 et 615
Jeudi 9h à l’aumônerie,
Rolandstrasse, 2 – 53179 Bonn

Cologne
Dimanche 17h Église St. Urban
Ulitzkastrasse 1 – 51063 Köln

 

La vie de la communauté

iconBienvenue
icon Feuille de messe dominicale ou festive
iconEnfants
iconGroupe de priè
iconLa Colombe
iconSacrements
iconChapelet
icon Messes et Informations pratiques
iconChorale
iconGroupe Foi-Aventure
iconGroupes

 
 

Liens vers d'autres communautés catholiques

icon Aumônerie des français à l'étranger
icon Communauté catholique francophone de Karlsruhe
icon Coordination des communautés catholiques francophones en Allemagne
icon Kath. Kirchengemeinde St. Andreas und Evergislus
icon Mission catholique francophone de Francfort
icon Paroisse catholique francophone de Berlin
icon Paroisse catholique francophone de Munich
icon Paroisse francophone de Düsseldorf

 

Liens vers d'autres sites catholiques

icon Chantez on line !
icon Equipes Notre-Dame
icon Fidesco
icon KTO : télévision catholique en français
icon Lectures du jour
icon Notre Dame du Web
icon Prier avec la Bible...
icon Prier en famille
icon Prière des mères

 

Autres liens

icon Consulat général de France à Francfort
icon Consulat général de France à Düsseldorf
icon Plan du quartier

 

Vatican

iconRegina Caeli, 11 avril 2021
iconMesse de la Divine Miséricorde (11 avril 2021)
iconAudience générale du 7 avril 2021 - Catéchèse - 28. Prier en communion avec les saints
iconRegina Caeli, 5 avril 2021, Lundi de l'Ange

KTO TV

icon

icon

icon

 
     
Haut de page | | Imprimer / Impressum | Version mobile | RSS Feed | IKSEBK Datenschutz
   
 
   

CONTACT

N'hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement :

tél. 0049 228 362 587
fax 0049 228 180 326 14

email : info@ccfbk.de

Merci de votre visite et Ă  bientĂ´t.